FAQ

faqBienvenue dans la FAQ (Foire aux questions) de French With Benefits ! J’ai essayé de répondre aux questions les plus fréquemment posées. Si vous ne trouvez pas de réponse à votre question, n’hésitez pas à la poster en commentaire et je l’ajouterai à la FAQ.

Depuis enfant, mon rêve est de vivre au Canada. Comment je peux faire ?

Il va vous falloir un visa. Différentes options existent dont le PVT (Si vous comptez rester 1 an), le visa de travail ou le saint graal : la résidence permanente. (Valable 5 ans)

Renseignez-vous sur les sites officiels de chaque province car toutes recrutent leurs immigrants différemment.

Je ne parle pas un mot d’anglais mais Toronto c’est mon rêve

Un peu une mauvaise idée si vous voulez mon avis sauf si vous prévoyez de prendre des cours intensifs pendant plusieurs mois. Sinon vous aurez du mal à trouver un emploi et le coût de la vie est prohibitif à Toronto. (61 ème ville la plus chère du monde en 2012)

Dois-je venir avec une somme d’argent minimale ou est-ce que je peux venir avec 1000 euros et on verra bien ?

Cela varie selon les provinces mais en Ontario :

Pour 1 personne : 11 115 $
Pour 2 personnes : 13 837 $

A votre arrivée au Canada, vous devez fournir une preuve que vous disposez bien de cet argent sur votre compte en banque.

Au Québec, on ne demande que 3 000 $ environ pour une seule personne. Je ne vous conseille PAS de venir avec aussi peu d’argent car la vie au Canada est très chère et vous risqueriez de vous retrouver dans la panade très rapidement.

Renseignez-vous sur les sites web de chaque province pour vérifier le montant que vous devez posséder à votre arrivée au Canada.

J’ai obtenu mon CSQ mais je veux partir vivre en Ontario ou ailleurs

C’est tout à fait possible car le visa est valable dans tout le pays. Mais attention, vous êtes logiquement censé arriver au Québec lors de votre installation au Canada. Si vous arrivez par un autre port d’entrée, les services d’immigration peuvent vous refuser l’entrée car vous n’avez pas respecté ce qui est indiqué sur votre visa. Il faut d’ailleurs fournir une adresse Québécoise pour vous faire envoyer votre RP.
Si vous arrivez au Québec et validez vos papiers, libre à vous de partir ailleurs au Canada par la suite. Le visa n’est pas réservé au Québec seul mais est bel et bien national.

Est-ce facile de trouver du travail à Toronto ? Il parait que le Canada est une terre de possibilités !

Oui et non. Oui le Canada offre du travail aux immigrants mais attention, beaucoup de postes requièrent des diplômes canadiens ou de l’expérience canadienne ! En ayant travaillé qu’à l’étranger, il y a fort à parier qu’un employeur sera un peu réticent à vous embaucher face à une personne ayant beaucoup d’expériences au Canada.
Il faut tout de même le tenter !

Combien coûte la vie à Toronto ?

Très cher qu’on se le dise ! Cette page récapitule chaque poste de dépense.

Ai-je besoin d’une voiture à Toronto ?

Non, il est tout à fait possible de vivre sans grâce au métro et aux bus. Par contre, dès que l’on sort de la ville, la voiture devient obligatoire.

Dans quelles banlieues de Toronto devrais-je m’installer ? Je ne souhaite pas vivre en ville

Je connais surtout les banlieues ouest réputées pour être plus « riches ». Il y a Oakville (40 km du centre de Toronto), Burlington (à 60 km) ou encore Mississauga (28 km). Mississauga est une ville énorme (1 million d’habitants) mais surtout une ville dortoir, il n’y a pas vraiment de centre-ville.
Attention les prix des maisons même en banlieue sont rarement abordables. Visitez le site MLS pour vérifier les prix.

Comment sont les transports en commun à Toronto ?

Très propres et sûrs mais relativement limités pour la taille de la ville. Le métro Torontois ne dispose que de 4 lignes et ne couvre que très partiellement beaucoup de zones de la ville. Quand on s’éloigne du centre, il faut compter une station de métro toutes les 10/15 min à pied.
La carte métro est à 128,50 $ par mois (2013) et donne accès aux réseaux de bus intramuros. Dès que l’on sort de la ville, il faut payer un abonnement en plus.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire