Bilan

Bilan – Passer 3 ans à Toronto

J’ai souvent pris l’habitude de commencer mes articles par une petite citation afin de nous faire réfléchir et réagir…Je ne vais donc pas déroger à cette tradition d’autant que ce bilan revêt une certaine importance !

« A tous les expatriés qui sont malheureux de la situation de la France et de leur départ, je veux dire: “Revenez”. »

Intéressante cette déclaration de l’ancien président Nicolas Sarkozy en janvier 2007 !?

Comme vous l’a révélé Lisa deux semaines auparavant nous sommes de retour sur le sol français après une belle aventure de trois années. Et vous comprenez donc que cette citation colle plutôt bien à notre actualité !

Partir au Canada, une bonne idée ?

Mais je dois d’ores et déjà préciser qu’au moins une partie des propos de l’ex-leader ne me correspond absolument pas. Je n’étais pas « malheureux » quand je suis parti en octobre 2010. Mais alors pas du tout. Certes j’étais un peu triste de quitter ma famille et mes amis. Cependant quel enthousiasme j’avais lors de mon départ ! Et je suis toujours aussi enthousiaste à l’idée de construire quelque chose de nouveau dans mon pays, d’écrire un nouveau chapitre de mon histoire. Car s’il y a bien quelque chose que je dois retenir de cette aventure, c’est le fait de ne rien regretter ! Cette expérience m’a beaucoup apporté dont la nécessité de positiver et d’aller de l’avant 😉 La remise en question permanente qui insuffle un élan si important dans la construction de soi.

Un mal pour un bien au niveau professionnel !

Alors bien sûr il y a eu des échecs ou du moins des frustrations en ce qui me concerne. J’ai mainte fois abordé l’aspect professionnel de mon immigration. J’ai eu la chance de travailler dans un environnement stimulant et dans mon domaine d’activité sans pour autant avoir les opportunités attendues. Il s’agira sans doute d’un bémol. Mais pas un obstacle, plutôt une épreuve nécessaire à passer quand je vois le nombre d’opportunités qui s’offrent à moi en France désormais. Un mal pour un bien finalement. Mais nous aurons l’occasion d’en reparler sur ce blog.

Il y a aujourd’hui un réel intérêt pour mes candidatures grâce notamment à la dimension internationale de mon profil et à ma maîtrise de l’anglais. Objectif rempli sur ce point ^^. Un intérêt pour mon ouverture d’esprit également. Pour avoir réussi à s’installer 3 ans dans un environnement inconnu jusque là. Une capacité d’adaptation finalement. Un autre point fort de cette expérience !

J’ai donc appris beaucoup de choses. Sur moi-même. Et sur les autres. La découverte a fait partie de mon parcours finalement. La découverte d’une région du monde dans laquelle je reviendrai je pense. J’ai aimé avoir la liberté de voyager au Canada et aux États-Unis (malgré les 2 puis 3 semaines de congés payés ^^). La découverte d’une culture. Apprendre à aimer ou à détester. S’approprier une ville pleine de promesses.

Alors pourquoi quitter Toronto vous allez me dire !?

Et bien si vous avez bien suivi jusque là cela va de paire avec notre tempérament. Celui que nous avons construit. Aller de l’avant quand une opportunité se présente. J’avais envie d’autre chose. Nous devions partir pour les États-Unis. C’est finalement la France qui s’est de nouveau présentée. Revenir pour encore mieux repartir ? L’avenir nous le dira.

Pour revenir à la citation du début, je pense que je suis malheureux du sort de la France comme beaucoup de gens. Et il est vrai que c’est sans doute l’occasion de faire quelque chose sans prétentions particulières. A mon échelle. Mais même « à distance » j’ai toujours eu l’impression de participer à l’effort collectif. Alors certes je ne payais plus mes impôts en France. Mais nous véhiculons un savoir-faire et un savoir-être que je suis prêt à mettre à profit de la France et pour une autre destination dans le futur…Et oui j’ai été piqué !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi :

3 Commentaires

  • Répondre Alain 12 novembre 2013 at 3:42

    J’espère que vous continuerez à donner des nouvelles de vos aventures en France. Je reconnais dans tes écrits mon optimisme et mon entrain lors du retour en France en 2010… Good luck!

    Pour ma part, en tous cas, c’est décidé : 2014 sera l’année du retour aux USA !

  • Répondre Lisa 18 novembre 2013 at 4:09

    @Alain: Le visa se précise de ton côté ? Moi aussi j’aurais aimé mais bon… faut composer avec l’administration américaine… On va voir l’an prochain si ça se décante.

  • Répondre (Bilan retour) - 9 mois | French With Benefits 7 août 2014 at 10:44

    […] Et puis tant qu’à faire lire ou relire le bilan des 2 ans. (N’oubliez pas de jeter un oeil à ceux de Mister […]

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.