Vie pratique

Les vacances au Canada


Un petit sujet sorti de derrière les fagots… Non en fait c’est Amandine qui nous l’a demandé sur la page Facebook. (Vous pouvez proposer des sujets aussi 😉

L’été arrive à grand pas et les grandes vacances aussi ! Pour ceux et celles qui ne connaissent pas encore le Canada, sachez qu’il n’y a que deux petites semaines de vacances par an. (Finies les 5 semaines françaises !)

2 semaines de vacances par an !

En fait ce n’est pas tout à fait exact. Disons que le salarié démarre à 2 semaines par an et peut atteindre jusqu’à + de 5 semaines (après 25 ans de bons et loyaux services dans la même boite !). Après c’est à l’employé de négocier avec son futur patron.
A noter qu’il vaut mieux bien négocier DES le début sinon vous risquez d’attendre un sacré moment avant de gagner une semaine de plus…

Si l’on se fie à ce rapport, il faut attendre 6 ans pour obtenir une 3ème semaine de congés payés…

3 semaines par an ? Possible !

Chez Metro News 1, on a 3 semaines par défaut et ensuite il faut attendre 5 ans pour obtenir une 4ème semaine. Autant dire qu’ils ne sont pas forcément très nombreux les employés qui restent plus de 5 ans dans la même boite.
A la Goliath National Bank (GNB), Mister a obtenu 3 semaines de congés payés après 1 an de bons et loyaux services. Pour l’obtention de la 4ème semaine, il ne se souvient même plus… « Ptêtre 5 ans » il me dit. Bref c’est pas gagné.

Que faire avec seulement 2 semaines de vacances ?

Mais alors qu’est ce qu’on fait quand a que 2 semaines de vacances ???

Ben c’est une très bonne question… Les Canadiens vont généralement 1 semaine au soleil durant l’hiver. Floride, Bahamas, Cuba, Mexique… Ils ADORENT le soleil et surtout… Les grands hôtels all inclusive (pension complète) où ils restent à se tremper les pieds au bord de la piscine et boivent des cocktails jusqu’à plus pouvoir au bar.

Je vous laisse imaginer le choc des cultures quand on parle vacances avec des Canadiens.

« Alors t’as été où ?»
« A Cuba ! »
« Et alors, t’as fait quoi ? T’es resté à l’hôtel ? »
« Ah ouais c’était trop bien ! T’avais un super buffet avec plein de bouffes différentes et l’alcool à volonté. En plus l’hôtel est absolument immense donc tu peux te balader toute la journée et aller à la plage si tu sais pas quoi faire »
« Ah ouais… Quand même. Mais tu t’es pas ennuyé ? »
« Ben non c’est tellement grand l’hôtel que tu t’ennuies jamais »

Je ne vous raconte même pas combien de fois j’ai entendu ce type de discours cette année. Surtout que chaque personne veut absolument raconter son voyage qui est le même que le collègue d’en face. Plage, piscine et hôtel immensseee.

Alors moi qui aime faire des road trip ben… J’en parle pas vraiment. Sinon je dis que je vais à Paris.

« Parrrrriiiisssss !!! »

Oui. Paris et la France c’est une grande histoire d’amour. Normal, ma famille est en France et les plus proches parents à Paris.
Mais quand on y pense, n’avoir que deux semaines de vacances ça ne permet pas de faire grand chose. La France et… La France.
Quand on a 3 semaines, on fait La France et… Une semaine à New-York ou quelque part dans l’Est des Etats-Unis car ce n’est pas possible d’aller plus loin.

Donc en 2013 on s’est dit qu’on n’irait pas en France et qu’on se ferait un road trip de deux semaines dans l’Ouest Canadien.
J’ai une collègue (qui a pas mal bourlingué) qui m’a dit qu’il fallait absolument que je le fasse car on ne peut pas être un vrai Canadien si on n’a pas été vers l’Ouest.

A méditer.

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi :

15 Commentaires

  • Répondre Thierry 13 mai 2012 at 10:19

    Ah… en voilà un sujet qu’il est bon ! Justement, j’ai un truc du genre en prévision.

    La conversation virtuelle au sujet des vacances m’a fait éclater de rire… tellement c’est vrai et affligeant. En fait, les Canadiens (ou disons l’écrasante majorité) ne partent pas en voyage ; ils prennent des vacances. Méchante nuance.
    Je suis atterré d’entendre toujours les mêmes choses au boulot (ta conversation). Mais cela rien d’étonnant en fait : ils sont tous pareils, pensent pareil, font les mêmes choses et vont se p…. la g…. dans les mêmes hôtels sans âme. Aucune envie de découvrir le reste du monde (c’est quoi ?) et aucune originalité ; de vrais moutons en somme. Chez moi, ils désignent leur lieu de vacances par le nom de l’hôtel… c’est dire. Ils les connaissent tous par coeur ! loool
    Bref…

    Pour le nombre de vacances, c’est en effet très peu, même si pour ma part je suis bien loti (4 semaines). Il y a deux choses pas mal quand même : tous les jours fériés “tombent” bien puisque reportés au lundi ou au mardi s’ils tombent un samedi ou un dimanche. Et puis, si l’on en a les moyens, on peut très facilement prendre du sans solde (nous l’avons fait en octobre pour rentrer en France).

    Bonnes vacances ma chère Lisa. 😉

  • Répondre Amandine 13 mai 2012 at 1:20

    Très bon sujet 😉
    Monsieur a 2 semaines + 1 semaine à Noel , mais en faisant des heures sup il peut avoir plus de congés !!
    J’irais bien en vacances à la Québécoise mais qu’une semaine , plus je m’ennuierais !!

    On va essayer une semaine à NY bientôt !! Et l’ouest Canadien ça doit être super , tu nous raconteras 🙂

    Bonne vacances !!

  • Répondre Nata 15 mai 2012 at 3:52

    L’ouest Canadien ça nous a tentés, et on le fera surement un jour ! Quand on était à Toronto on a pris l’option de visiter plutôt ce qui était proche : Montréal et les environs la première année, en logeant chez les amis et la famille ; la Gaspésie en camping-car le deuxième été (beaucoup de route mais fabuleux !) ; la péninsule Bruce et l’île Manitoulin le troisième été en voiture et location (on a beaucoup aimé aussi !). Et pour les “petites” vacances et les WE, Ottawa, la station de ski Blue Mountains, et un WE près de Barrie avec pêche sur un lac gelé. Et je précise, nous avons fait ça avec des enfants. Je ne dis pas que Cuba ne nous a pas tentés, mais on n’était là que pour deux ans, alors on a voulu profiter du Canada.
    Et comme maintenant on est rentré en France, on va aller en août… à Toronto 🙂

  • Répondre raphaelle 15 mai 2012 at 10:36

    comme c est vrai ces récits de vacances cloisonnés dans des resorts !!! le voisin est allé à Cuba, je lui demande s il est allé à la Havanna ben non ! il n a pas bougé du resort et en plus m a t il dit il n a pas aimé la nourriture !!! bon nous on fait que des roads trips – même quand nos enfants étaient tout petits – et franchement on ne peut pas faire comme les canadiens ! Nous sommes allés l an dernier en Floride et on est parti 8 jours sur les Keys et le parc Everglade… pas de Disney et cie…
    Sinon c est la France pour la famille… et le Brésil pour la belle famille… mais on a la chance de 5 semaines de congés…
    comme Thierry, je trouve que les fériés qui sont soit les lundi soit les vendredi (et il y a en a un par mois environ) sont un vrai bonheur pour tout le monde… et pour les enfants aussi car ici c est l usine : 10 jours en décembre 8 au March Break et point barre ! même si l école canadienne est beaucoup mieux rythmée que la française mes enfants ont besoin de changer d air et mars fin juin sans vacances, c est long !!!

  • Répondre DNA 17 mai 2012 at 5:12

    Je trouve également affligeant ce trip à passer 1 semaine entre mer et piscine, avec 4 maillots de bain différents (beh oui quand même !) juste pour de la chaleur.
    En tout cas, ce n’est pas ma conception des vacances ! Tellement dommage de ne pas partir ailleurs pour voir du (ou d’autres) pays.
    J’ai des amis qui ne sont pas du tout dans ce trip … ils voyagent chaque année dans un autre pays .. mais c’est vrai qu’ils sont l’exception dans notre entourage québécois !!!

    En ce qui concerne la durée des vacances, on a souvent 4 semaines, lorsqu’on travaille au gouvernement 🙂

  • Répondre LiseNY 19 mai 2012 at 7:15

    Ouais, pour moi itou, cette question des vacances a été (est encore) l’épine dans le pied : ici ( USA) c’est 5 jours ouvrables (40 heures) la première année, 2 semaines ( 80 heures) la seconde année et on arrive péniblement à 120 heures ( 3 semaines) au bout de cinq ans sonnés. Par an.

    Ajoutez à cela 5 jours (40 heures) fériés dans l’année au gré de l’employeur, plus quelques rarissimes jours de maladie remboursés, toujours dans l’année. Encore heureux quand on obtient une bonne assurance maladie sur son lieu de travail pour le remboursement des soins et medocs.
    Les conditions des travailleurs sont dures, difficiles – mais , mais … il faut bien savoir que certains travailleurs sont protégés contre la toute puissance patronale : par exemple, il est interdit de renvoyer un employé de plus de 45 ans sans motifs sérieux. Cela semble peu de choses, mais c’est tres efficace contre les abus envers l’emplyé âgé : la mise à la retraite d’office n’existe tout simplement pas, et peut ( et soit) être combattue legalement.

    Pareil pour les minorités ( femmes y comprises, et oui, mesdames, ici, nous faisons partie, légalement, des minorités, même si nous sommes les 51 % humains de la planète : surtout, surtout, ne pas chercher à comrpendre la logique de l’Amerique !), qui sont defendus energiquement par les Human Rights. Donc, peu de groupes de soutien, unions et syndicats, mais un bloc unique de protection, tres efficace.

    Mais il y a d’autres bons cotés, les salaires, par exemple. Et la bonne ambiance dans le travail. A ne pas dédaigner.

  • Répondre Lisa 19 mai 2012 at 1:56

    @LiseNY: Commentaire très instructif ! Je ne savais pas tout ça des USA. Notamment le fait qu’à partir d’un certain âge on ne peut pas être viré comme ça et le fait que les femmes soient une minorité. (Bon en fait ça je le savais, on te le demande dans des questionnaires où il faut que tu coches femme sous l’onglet “minorité” humm humm)

  • Répondre Lisa 21 mai 2012 at 10:06

    @Karine: Bonjour Karine,

    Je connais aussi des Québécois qui voyagent beaucoup mais ils se font plus rares je trouve… La grande tendance (comme en France d’ailleurs) c’est d’aller au soleil et se relaxer sur la plage.

  • Répondre Karine 21 mai 2012 at 9:58

    Bonjour
    Avec mon chum nous avons traversé le Canada jusqu’à l’Alaska et puis retour Montréal. Ça nous a pris 26475 km, 2 mois 1/2 de route, de camping… et d’émerveillement!.
    Maintenant, je me sens vraiment Canadienne… et je ne veux plus repartir en France, (ce qui n’était pas le cas avant ce trip).
    Nous avons croisé pas mal de Québécois surtout dans l’ouest, et le Yukon. Et croyez moi les Québécois aiment voyager autre que Cuba.

  • Répondre Lisa 21 mai 2012 at 4:01

    @Alain: Heinnn les clichés c’est une spécialité française ? Et les américains qui pensent qu’on ne se lave pas et qui représentent des Français avec une baguette sous le bras et un béret euhhh…

    Evidemment tous les Américains ne pensent pas ça des Français mais il y a des clichés sur nous aussi. Ce n’est pas du tout une spécialité française. C’est pareil partout.

  • Répondre Alain 21 mai 2012 at 3:56

    J’ai partagé une soirée à observer rhinos et girafes avec un couple de Québécois en Namibie pas plus tard que la semaine dernière !

    Attention les amis à ne pas tomber dans le cliché (c’est une spécialité française, il faut l’avouer) car même si aux US, la plupart des gens faisaient exactement ça (un hôtel en Floride ou au Mexique et rien d’autre), il y a toujours des exceptions.

    Et pis je pense pas que le plupart des Français utilisent plus intelligemment leurs 5 à 7 semaines de congés par an…

    Enfin, avec seulement 3 semaines de vacances par an aux US, on arrivait à se faire 3 road trips par an, en exploitant l’astuce des jours fériés que l’on ne peut pas perdre : http://besancon-philadelphia.blogspot.fr/2010/01/comment-visiter-les-usa.html

    Il y a toujours une solution 😉

  • Répondre Thierry 22 mai 2012 at 8:12

    Non et puis autour de moi, absolument TOUS les Québécois partent dans les mêmes endroits (Cuba, Rép. Dom., Mexique, Floride mais exclusivement vers Fort Lauderdale) dans des “super” hôtels tout inclus. C’est pathétique…

    Quant aux clichés, Lisa a répondu… 😉

  • Répondre Mimi 24 mai 2012 at 6:18

    Vous avez oublié Végas pour les vacances des nord-américains!^^ L’endroit le plus pathétique que j’ai visité perso sur la planète (pour l’instant). Enfin à la limite y aller une fois… mais tous les ans pour Noël!

  • Répondre Lisa 3 juin 2012 at 8:09

    Juste pour préciser que la conversation virtuelle marche aussi pour les croisières dans les Caraïbes 😉 Entendu exactement la même chose d’une collègue la semaine dernière ! « Le bateau est tellement IMMENSE que tu t’ennuies JAMAIS, on a même assisté à un concert !!! »

    Je précise qu’il s’agissait d’une Française mariée à un Canadien.

  • Répondre Aurelie 11 juin 2012 at 8:47

    Votre article m’a fait sourire car je m’y reconnais. J’habite en Floride et mes vacances sont clairement réduites également… et souvent elles sont consacrées à un retour en France.

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.