Expérience, Vie pratique

Faire sa vie à Toronto

Ce n’est pas seulement pour faire taire la critique (de ma chère et tendre notamment) que je me lance de nouveau (enfin 😉 dans la rédaction d’un petit article.

Quel sujet aborder me diriez vous? Comme le titre le suggère je vais tâcher de vous parler des premiers enseignements de ma  vie nord américaine.

Je me permettrai d’abord d’opérer un retour en arrière  et ainsi de commenter brièvement notre road trip californien :

1.       la voiture est quasiment indispensable et est sans doute le meilleur moyen de découvrir ce pays  (le côté « question de survie » pour l’engin a quatre roues est aussi vrai pour le Canada;-);

2.       ou 1bis, le meilleur ami de votre voiture sera un GPS. En effet il est tout à fait possible de voyager avec les traditionnelles cartes ou en se laissant porter par le vent (pour les plus aventuriers d’entre vous), mais franchement merci la technologie! Croyez-moi ça vous épargnera des engueulades et des séances d’implantations capillaires;

3.       les autochtones : des gens en général souriants, facile d’abord  et plutôt cools. Le premier contact se passe de toute façon toujours bien…mais ca ne veut pas dire que les gens sont vos potes (encore vrai pour le Canada);

4.       des paysages extraordinaires;

5.       une gastronomie…comment dire… grasse et vraiment pas toujours raffinée (je sais c’est cliché ;-), mais c’est vraiment bon quand même!!

6.       Vous ne dormirez jamais bien loin de la route ou du moins si vous êtes fan des ronflements des V12 américains, vous serez bercés par eux une fois sur deux;

7.       Et enfin (j’oublie énormément de choses) j’ai appris à changer une roue^^

Pour ce qui est de notre installation ici a Toronto je dois dire que j’ai déjà appris pas mal de trucs :

1.       Le bricolage. Emménager dans un appartement vide vous oblige à vous lancer…et je dois dire que si vous avez besoin de quelqu’un pour monter un meuble IKEA, j’ai le certificat maintenant (je sais rien de glorieux c’est assez facile);

2.       piloter un camion. Faut m’appeler Robert 😉

3.       louer un appartement, et encore grâce a ma moitié ce fut chose simple en définitive;

4.       La vie a deux… je reviendrai sur le sujet certainement plus tard^^

5.       Que le chômage ce n’est vraiment pas un truc pour moi! Vivement qu’on trouve un job…Ah oui justement l’introspection et le fait de se remettre en question est aussi un autre enseignement!

Sinon pour ce qui est de la ville de Toronto, et je conclurai là-dessus, il faut vraiment l’apprivoiser. De nombreuses personnes nous l’ont dit, mais c’est bien vrai : la ville n’est pas une belle ville (surtout quand on vient de Paris – chauvin le gars). Mais pour l’animal urbain que suis cela ne me rebute pas. Surtout qu’avec le temps nous apprendrons à la découvrir davantage. Et je peux d’ores et déjà vous dire que les environs d’High Park sont agréables a vivre (même si c’est pas toujours l’idéal pour faire ses courses).

A très vite!

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi :

2 Commentaires

  • Répondre pascale vd'a 11 novembre 2010 at 5:47

    Hey! Le FX nouveau serait-il arrivé? Routier musclé, monsieur Bricolage et chroniqueur enfin… Wouah La vie d’immigrant vous changerait-ellel un homme?

    • Répondre Mister 11 novembre 2010 at 9:31

      Un nouveau départ vous change forcément un peu…

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.