Boulot, Vie pratique

La mentalité Nord-Américaine au boulot‏


Suite à une petite discussion à ce sujet entre Français, je me suis dit que j’allais moi aussi vous parler de la mentalité nord-américaine et vous expliquer pourquoi moi ça ne me dérange pas de vivre en Amérique du Nord en tant qu’européenne et française.

Quelques points que nous avons abordé:

– Le temps de travail au Canada VS en France
– Les relations entre collègues
– La pause du midi

Le temps de travail

LA différence selon moi entre la France et le Canada c’est bien le temps de travail.
On croit qu’en France on glande et qu’en Amérique du Nord on bosse 50h par semaine. Oui peut-être que dans certaines boites c’est le cas mais j’ai plutôt l’impression qu’en grande majorité au Canada, on fait du 9h 17h. Cela se rapproche donc davantage des 37.5 h par semaine ! Moins qu’en France je dirais. En sachant qu’ici aussi on peut bosser 35h.
Et ici, contrairement à la France, je travaille de 8h30 à 16h.

La pause du midi

Sans interruption certes, puisque ma pause du midi est d’environ 20 minutes (et encore, si j’ai apporté mon sandwich, je mange devant mon PC). Cela fait donc 7.5 h de boulot par jour. Pourtant ça me semble passer beaucoup plus vite que mes 8h journalières en France en bossant de 9h30 à 18h30. (!!!)

Ceux qui me connaissent savent que j’ai toujours détesté travailler tard. Et par tard j’entends après 17h. Donc forcément, le travail en France n’était pas vraiment fait pour moi. Surtout que je n’ai absolument jamais compris cette habitude bien française de vouloir partir le plus tard possible pour faire semblant de dire qu’on travaille hyper dur. Non mais c’est une blague ?
Et le pire c’est que si dans ma boite on osait partir avant 18h30 c’était hyper mal vu ! J’entends encore une collègue dire au téléphone « Tu sais moi et mes horaires de fonctionnaire… » argggggggg. Parce que bosser jusqu’à 19h c’est être fonctionnaire ? C’est cela oui.

Alors d’accord on pouvait prendre 1h30 de pause le midi – ce que je ne faisais jamais – et glander toute la journée en buvant des cafés et en racontant sa vie. Mais quel est l’intérêt ? Au lieu de travailler à fond pendant 8h et pouvoir partir plus tôt !

Les heures sup’ ?

Surtout qu’il est mal vu ici de partir après tout le monde, cela veut dire que vous n’arrivez pas à travailler dans les temps ! Et puis de toute façon personne ne le fait. Sauf si on vous paye des heures sup. Travailler plus pour gagner plus ? Bof bof au Canada, les horaires c’est comme ça.

Bref, au Canada je peux donc partir bien plus tôt car je ne prends aucune pause. Ca ne me change pas de la France. A midi je prenais 20 minutes (Ca m’ennuyait de ne rien faire et de discuter) et ni je ne fume ni je ne prends de café. C’était donc réglé, je ne faisais aucune pause.

Amitiés entre collègues ?

En France, c’est mal vu de ne pas discuter avec ses nouveaux collègues et donc de s’intégrer, ce que je trouve normal.
Au Canada on s’en fout un peu. On va juste vous dire bonjour le matin et vous raconter pendant de rares pauses quelques bribes de sa vie. (Sauf ma boss à la fac qui fait exception à la règle !) Mais en général les Canadiens n’aiment pas trop se pencher là-dessus. Ce qui me va très bien, je trouve que ça relève du privé.
Du coup, la vie au bureau s’arrête dès que vous rentrez chez vous le soir. On ne sort jamais entre collègues hors de ce cadre. Et d’ailleurs les canadiens ne sortent jamais les soirs de semaine. (Alléluia ! on me prenait pour une folle quand à Paris je disais ne pas vouloir sortir parce qu’on était jeudi soir !)
Du coup, inutile de penser pouvoir vous faire de grands amis. En général les relations sont juste cordiales.

J’avoue n’avoir aucun souci avec ça mais je sais que ça dérange un peu Mister par exemple ! Et vous?

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi :

23 Commentaires

  • Répondre Olivier 31 mars 2011 at 6:25

    Je suis d’accord avec toi. Je trouve ça plus efficace, plus intelligent. On ne fait pas semblant de travailler fort, ni semblant de s’intéresser à la rougeole du petit de la standardiste. Au boulot, la cordialité et même la distance, ça me va parfaitement. On garde le reste pour le privé.

    Un truc que j’apprécie aussi, c’est qu’on positive. On accepte les idées neuves. C’est moins hiérarchisé. C’est très anglais, en fin de compte.

  • Répondre gwenahelle 1 avril 2011 at 2:06

    il y a forcément des personnes, avec le temps, avec qui tu t’entendras mieux et avec qui tu discuteras peut-être plus, mais c’est sur que de garder des relations de travail distantes c’est mieux et ça permet de plus se concentrer sur le travail, toutefois si mon mari n’avaient pas invités ses collègues et leurs femmes à manger je ne me serai pas faites autant d’amis des personnes sur qui je peux compter, mais il faut dire que mon mari est militaire et l’ambiance de travail est encore différente. Moi je bosse toute seule comme ça c’est encore plus simple et de temps en temps je vois la secrétaire avec qui je m’entends très bien et que j’invite de temps en temps manger à la maison

  • Répondre Lisa 1 avril 2011 at 3:38

    @gwenahelle: Coucou, oui mais en France je t’avoue que je ne trouve pas ça pareil 😀

  • Répondre Mister 2 avril 2011 at 12:02

    Pour faire un peu mentir ma chère et tendre on fait une petite sortie avec les collègues mercredi prochain! Nous allons en effet diner dans un restaurant coréen, un bon BBQ^^ Mais attention tout de même, c’est entre 5 et 7:30 pm, donc loin des horaires habituelles françaises! Sympa pour connaitre un peu plus ma team tout de même 😉

    D’autre part il y a plein de petites choses qui rendent l’environnement de travail plus agréable. Je citerai deux exemples me concernant. Ma manager a instauré une pause stretching en début d’aprem et on a eu droit au fameux “Tuesday Pancakes”, le jour de mardi gras! Les managers du département nous ont gentillement préparé de jolies crêpes ^^ Sans doute une des particularités des grands groupes comme le mien.

  • Répondre Lisa 2 avril 2011 at 4:14

    A noter aussi qu’ils sont très branchés pot de départ même si ça ne fait pas très longtemps que vous êtes là. Dans mon cas je ne suis restée que 3 mois à L’université et j’ai eu droit à un dej, carte d’aurevoir + fleurs !
    Le mieux étant les “embrassades” avec les gens à qui on a à peine parlé héhé ! Le fameux “hug” américain pour dire aurevoir.

    En France, j’avoue que ça ne m’était pas arrivé avec des expériences si courtes.

  • Répondre Lola 2 avril 2011 at 10:23

    Ha bah aux Etats Unis, ce n’est pas du tout comme ça :p

    J’en parlerai à Ben, il ferait un meilleur article que moi.

  • Répondre Lisa 3 avril 2011 at 12:35

    @Babette: Je suis d’accord, cela dépend des boulots et de la branche. J’ai eu des échos similaires à mon expérience de français établis au Canada donc @Lola si tu veux bien demander à Ben d’écrire son expérience en commentaire ça serait super !! Peut-être que cela ne correspondrait donc qu’au Canada…?

  • Répondre Babette 2 avril 2011 at 11:27

    France, Canada, Etats-Unis, je crois surtout que ça dépend des boulots et de la branche dans laquelle on est : mon mari a testé les 3 pays et il n’y a aucune différence autre que le salaire (et qq trucs techniques).

  • Répondre Julia 3 avril 2011 at 2:05

    Oui tout à fait d’accord sur le fait qu’ici en France, travailler tard c’est se faire bien voir, on est tous passés par là malheureusement. Mais bon, faut ce qu’il faut ! Et ça ne sert pas à grand chose finalement car à une certaine heure de la journée, la non-productivité prend le dessus sur la productivité et on est juste là pour faire acte de présence et pointer à une heure qui passera bien auprès du chef… C’est malheureux…
    Ce que tu me décris du Canada me fait penser de très près à la Norvège et aux pays Nordiques en tout points : une meilleure organisation qui laisse place à une vie après le travail, des rapports cordiaux au travail sans forcément être trop proches, et une mentalité qui prône la productivité et non la désorganisation à la française…
    Ca fait rêver 🙂

    Ps : en effet les pauses café clopes des autres à midi paraissent longues ici 🙂

  • Répondre Babette 3 avril 2011 at 6:31

    Une anecdote tout de même : en France mon mari est déclaré 39 heures (35+4 heures sups) et travaille plutôt 60-70 heures, voire plus (pas d’heures sups payées). Ici, il est déclaré 60 heures (et ses heures sups ne sont pas payées non plus).
    Ca revient donc au même mais j’aime bien cette différence “sur le papier” 🙂

  • Répondre Lisa 4 avril 2011 at 12:22

    @Babette: J’avoue que ce sont les 60h qui me font peur !!

    Du coup je ne comprends pas. En France ton mari était déclaré 39h, aux USA il est déclaré 60. Tu dis que ça revient au même ? Mais j’imagine qu’aux USA il est payé pour 60h non ? Ou alors j’ai rien compris… 🙂

  • Répondre Babette 4 avril 2011 at 8:13

    Il est mieux payé aux Etats-Unis mais ça n’a rien à voir avec le nombre d’heures, y’a juste plus de sous ici que chez nous. Et encore, si on compare le niveau de vie, c’est pas sûr qu’il gagne tellement plus ici. Le nombre d’heures est trés théorique et tout le monde s’en fout…
    C’est un boulot de fou et donc ici ou là-bas, il bosse énormément et il n’est pas rare ici que les mecs bossent 7 jours sur 7 par exemple (et là ils sont trés, trés bien payés!). Et même sans bosser le week-end, ils travaillent puisqu’ils sont appelés, mailés etc. Un travail de malade, vraiment.
    Le salaire varie en fait en fonction du budget du film et de la notoriété et il est négocié (ainsi que tous les à côté) par un agent à qui on donne 10% du salaire brut par semaine. Vivement que mon chéri gagne un Oscar, lol ^^

  • Répondre urien 5 avril 2011 at 11:08

    Salut,
    ce blog est super intéressant, félicatitions aux auteurs.
    Je suis venue ici via le site des “torontois”.
    En ce qui concerne la demande de RP que tu conseille par rapport au PVT si on souhaite rester en Ontario , beaucoup de professions n’y ont pas accès car il est très difficile d’y trouver un boulot “à distance”. Le PVT est une solution peu honéreuse qui permet quand même de débuter l’aventure CANADA en douceur financièrement. Ca compte!
    Pour ma part j’espère bien qu’il n’est pas trop tard pour me faire une place qui me plaira à Toronto ou j’arrive début juin, malgré mes 34 ans. A entendre certains, on est presques “vieux” et finis lorsqu’on a bien entamé la trentaine….heureusement que je pense qu’il n’en est rien.
    Le jeunisme qui traine en france est effarant…n’oublions pas que la vie est longue et que le temps bonifie les gens comme il le fait pour le (bon) vin :-).
    Nulle agressivité dans mes propos, je cherche juste à garder mon “mojo”, indispensable quand à la réussite de mon installation à Toronto. Quand peut on dire dans une vie qu’il est “trop tard”….?
    Le projet “immigration” n’est pas aisé, d’autant plus quand on est seul à le mener. Pour moi ça n’a rien à voir avec une envie à la légère alors j’ai espoir d’y trouver mon compte. D’ici là….je me prépare à l’hiver ;-).
    Merci encore pour vos écrits que je ne manquerai pas d’aller voir souvent maintenant que je sais qu’ils existent…. et au plaisir de trinquer à notre santé mutuelle un vendredi soir d’ici quelques semaines !

    érika

  • Répondre Lisa 5 avril 2011 at 11:20

    @urien: hello Erika !

    Jeunisme en France… Bof bof ! On ne te donne pas facilement ta chance quand tu as moins de 26 ans je trouve… Car justement tu es trop jeune ! Et en plus on n’aime pas trop te donner un bon salaire non plus car ben… Avoir moins de 30 ans, c’est ne pas avoir beaucoup d’expériences !

    Et concernant tes 34 ans, je te rassure ce n’est pas vieux. Mais par exemple le PVT ne va que jusqu’à 35 ou 36 ans si je ne te dis pas de bêtises 🙂 Il est vrai qu’il peut-être plus difficile (à tous les niveaux) de repartir de rien quand on a déjà vécu une autre vie dans un autre pays.
    Ici bien souvent, il faut recommencer à zéro. Pas toujours évident !

    N’hésite pas à nous écrire quand tu es arrivée ! Bon courage pour l’installation et surtout… les aurevoirs !

  • Répondre urien 5 avril 2011 at 11:28

    Je ne quite pas la super job en France car dans mon domaine tout est à refaire sans cesse et les contrats sont généralement courts. (je suis maquilleuse).

    Dans les entreprises françaises c’est pas faux de dire qu’on ne te laisse pas ta chance si tu es trop jeune mais on ne te laisse pas ta chance non plus si tu as un profil atypique. Ca réduit pas mal les possibilités pour bien des gens.

    Pour les âges du PVT tu as raison, mais j’ai le temps de faire ce que je veux exactement car je ne suis pas trop vieille pour enchainer les deux programmes dont il faut faire la demande à 35 ans inclusif.
    L’âge et la valeur des gens n’ont pas grands chose à voir, le tout est de rester éveillé sur ce qui nous entoure et de continuer à s’enrichir de tout en se surprenant toujours ;-).
    Au plaisir de vous rencontrer quand j’arrive!!
    érika

  • Répondre C. 7 avril 2011 at 7:53

    Hi L.
    On a pas le même ressenti sur la west coast. D’après les dires de mon mister, ça tchat pas mal au boulot (tu vas rider ce WE? C quoi la race de ton toutou choubidou? Tu lui donnes des croquettes minceur?) et surtout à la machine à café!!! Il est donc content qu’on parte sur To car c’est plus ‘efficient’ comme tu le dis si bien dans ton billet. Moi j’aime bien la tchat autour d’un petit caoua bien serrré pendant la pause de midi…bouh (enfin je suis pas fan des dicussions sur les toutous non plus lol)!
    Je pense que ça doit dépendre des boîtes si ça peut rassurer ton Mister. Par exemple, B. joue aux soccer avec des collègues et sort souvent avec quelques collègues le soir pour boire des bières. Mais certes rien de très profond comme relation (cordiale).
    J’espère que le printemps est de retour sur To!…. Nous, on débarque cette été, au mois d’août, c’est officiel!
    Take care!
    C.

  • Répondre Lisa 7 avril 2011 at 8:02

    @C.: Coucou C.

    Je veux bien croire que sur la West Coast c’est bien différent ! On m’a toujours dit que c’était pas cool à l’Est et pourtant je trouve ça bien + cool qu’à Paris. Mais les Canadiens trouvent que Toronto est une ville stressée avec le “métro, boulot, dodo”. Bof, moi je trouve (pour le moment) qu’on s’en sort mieux ici !

    Si B. se cherche une nouvelle team de soccer, tu peux lui dire que tu connais un français qui sera prêt à venir jouer avec lui ! (Il aimerait bien se trouver une nouvelle team, à priori, c’est peut-être bon pour mai)

    Je t’attends de pied ferme en tout cas, je suis sure que Toronto en été c’est top !

    PS: Les Canadiens adddoooreeentttt les chiens. Moi aussi je n’ai pas pu y couper entre mon ex boss fana de son labrador et des collègues (à un dej) qui ne parlaient que de ça. C’est inévitable !
    PS²: Dimanche il va faire 20° !!! (avec de la flotte… pff)

  • Répondre From TO 12 avril 2011 at 4:54

    Mouais je ne suis pas certaine que le fait de ne pas prendre de pause soit tres productif au final. Y a forcement un moment ou on decroche et rester devant son PC ne signifie pas forcement bosser a 100%. En revanche c’est vrai que c’est pas plus mal de commencer plus tot. Mais honnetement je ne pense pas qu’on puisse comparer les pays nordiques aux pays anglo saxons.
    Je bosse a TO pour le meme service qu’en France dans la meme boite, et je ne me suis jamais ennuyee autant professionnellement. Organisation pas terrible et rythme tres lent.. perso je prefere bosser vraiment quitte a faire un peu plus d’heures (parce que des fois on bosse tard parce qu’on a du boulot! 🙂 ) mais ensuite avoir de vraies vacances, c’est plus productif. Dans ma boite ici ils ont droit a 5 jours maladie par an et ils les utilisent tous comme semaine de conge supp, comme ils n’ont que 2 semaines ou 3 pour certains. Mais du coup ils previennent tous au dernier moment, cela desorganise completement le service. Au moins les RTT sont prevus a l’avance..
    Donc de mon cote +1 pour le fait de commencer tot, mais -1 pour l’organisation generale et la productivite..

    • Répondre Lisa 12 avril 2011 at 5:00

      Oui je suis carrément d’accord ! C’est pas hyper productif au Canada… Mais bon en France, mine de rien, on est connus pour être super productifs !

  • Répondre Tohonu 13 avril 2011 at 9:36

    Lorsque je suis rentre en France, j’ai eu du mal a me faire a la coupure imposee de 2h le midi. trop long alors que j’avais toujours travaille en journee continue. Ici je prends 1h car je suis loin de tout et tout le monde: pas de compte a rendre (je suis au Quebec). Cela me permet de souffler un peu et puis comme je suis paye a l’heure, j’roiganise un peu ma journee comme bon me semble !!
    Pour ce qui est des relations de travail, c’est differents mais pas indifferents non plus.

    @Urien: pour te rassurer, j’ai immigre a … 44 ans 🙂 … Donc oui j’ai ue une vie –et meme plusieurs — avant le Canada. Donc si tu peux, malgre ta relative vieillesse 🙂 … fonce !!

  • Répondre urien 14 avril 2011 at 2:05

    Merci pour les encouragements Tohonu!! je vais foncer et je sais bien que je ne suis pas vielle et fichue ;-)!!!
    Pour la mentalité au boulot, j’ai hâte d’en faire l’expérience, là je ne manquerai pas de vous faire partager mes sentiments/ remarques/ observations.
    Vivement que tout ça arrive!!!
    Belle journée à vous.
    érika

  • Répondre Laure 22 avril 2011 at 4:22

    Complètement rassurée par ce que je lis!!! Je suis donc “normale” au Canada!!lol
    Je trouve complètement débile de devoir faire des pauses de 1h ou plus pour manger alors que cela prend 30 min au plus… je pense qu’on devrait plus être payé au travail qu’on fait qu’au nombre d’heures qu’on prend pour le faire! Certaines personnes sont en effet terriblement lentes! En France, les gens rapides et efficaces sont pénalisés.
    Finalement de ce côté, la mentalité canadienne est bien meilleure!! En France, c’est de l’hypocrisie, souvent les gens font plus acte de présence qu’un travail… et je sais de quoi je parle, je suis fonctionnaire… ah! ah!
    Par contre, côté couverture maladie, c’est pas très rassurant tout ça!! et le pire c’est que dans quelques années, on aura peut-être un système similaire en France, avec toutes les réformes qui sont pondues par le gouvernement…

    Pour info, je découvre ton blog, devant faire un voyage cet été au Canada!

    Bises

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.