Vie pratique

[La vie au Canada] Being Intense

J’avais envie aujourd’hui de vous parler de quelques expressions très utilisées ici. Celle du jour concerne les individus. Avant d’arriver ici, il ne me semble pas que j’avais déjà entendu cette « expression».

Elle existe également en français ici et se traduit littéralement par « être intense ». On dit d’une personne qu’elle est intense quand elle est un peu trop extrême sur à peu près n’importe quoi.

Exemple très concret au boulot :

J’ai un étudiant qui voulait créer un site web pour son association, il m’a donc contacté pour savoir s’il était possible de le faire. Bien qu’adorable, il avait une façon d’écrire en anglais qui montrait un peu qu’il ne connaissait pas tellement les codes utilisés ici pour écrire un e-mail. (Oui comme je l’ai dit, il y a plein de codes qui montrent qui est Canadien et qui ne l’est clairement pas !)
Ce n’était pas vraiment un problème pour moi, je lui ai juste dit plusieurs fois que j’étais sur le coup mais que voilà, je n’étais pas la seule à décider. Je lui ai donc donné une date avant qu’il revienne vers moi pour savoir où ça en était.
Le jour pile à 9 h du matin, il m’envoyait un email pour savoir où ça en était. Et… ça n’avait pas avancé ! (On bosse dans le public ou pas)

Bref, alors que j’étais déjà rentrée chez moi, il s’est a priori pointé dans mon bureau en voulant son site web. Ma collègue lui a alors dit que le meilleur moyen de me parler était de m’envoyer un email ou de m’appeler. A priori, il a insisté quand même jusqu’à ce que ma collègue le fiche à moitié dehors. (Oui, même si beaucoup de Canadiens sont super cools, d’autres sont beaucoup plus francs !)
A 9 h du soir, je recevais un email me demandant de se rencontrer le lendemain. On sentait que le mec était gentil comme tout mais il ne savait clairement pas s’y prendre. Bref, le lendemain matin on s’est rencontrés et il s’avère qu’il était gentil comme tout mais comme dans ses emails, un brin pressant !

Le même jour, ma collègue style 3 h après (oui elle avait un peu zappé !) me dit « ah oui tiens un étudiant est passé te voir hier, je l’ai foutu dehors ».

Je lui ai alors répondu « Yes I know who he is, he is a bit intense.» –> Oui je sais qui c’est, il est assez intense.

Et elle de conclure par « He is VERY intense. I could tell right away. » –> Oui il est super intense, je l’ai vu tout de suite !

Dans ce cas précis, le mot intense revient à dire pressant et un peu sans-gêne. C’est très mal vu au Canada mais toléré de la part d’un manager par exemple même si les gens vont s’en plaindre. C’est donc toléré sans l’être puisque si le manager se fait auditer (il est obligé d’avoir des évaluations chaque année en théorie), son équipe n’hésitera pas à le souligner.

Dire de quelqu’un qu’il est intense est généralement négatif. Sauf si c’est dans le sens « passionné » mais la connotation reste tout de même très majoritairement négative.

Les gens intenses sont souvent très pressés et en demandent beaucoup à leurs collègues/managers etc. Il faut que ça aille vite et que les choses avancent.

Disons que dans le public c’est comment dire… l’adjectif qui décrirait le moins bien le système ?

Mais une personne intense peut également être très pressante/présente (!) émotionnellement, vous envoyer 250 textos par jour par exemple. Bref, il y a tout un tas de facteurs qui font que vous pouvez être intense. C’est donc être extrême sur beaucoup de sujets. Style demander à un collègue où en est le dossier qu’il doit préparer 15 fois par jour. Ca c’est être méga intense 😀 Et ça ne marche absolument pas au Canada. En fait, c’est carrément l’inverse et ça va se retourner contre vous !

Psychology Today a même écrit un article s’intitulant « comment se comporter avec une personne intense ».

Bref, si on vous demande, lors d’un entretien d’embauche, quelles sont vos qualités et vos défauts, évitez de dire « I am intense » dans tous les cas !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi :

2 Commentaires

  • Répondre Marlène 13 juillet 2017 at 11:55

    Salut,
    Je lis quelques articles de ton blog (au travail, pas bien!) et ça change des blogs de français à Montréal 😉
    J’habite à Québec et les premiers jours où j’ai connu une personne qui est devenue un très bon ami (Québécois) aujourd’hui, il m’avait aussi dit que j’étais « intense » mais il avait l’air d’apprécier beaucoup le fait que je parle fort avec plein de gestes. Je pense qu’il me l’a dit par rapport à ma façon de m’exprimer. Et que c’était pas considéré comme négatif. Ca allait plutôt dans le sens passionné comme tu as dit. En tout cas, super blog que tu tiens! Je pense que je commenterai d’autres articles 😉

    • Répondre Lisa 13 juillet 2017 at 6:28

      Oh tu as le droit de prendre des pauses et de faire ce que tu veux sur le web 😉 Je pense que personne n’est dupe, on sait bien que tout le monde est sur Facebook la journée !

      Oui cela peut aussi dire que tu as un fort caractère. Généralement quand c’est négatif, on ne te le dit pas en face ici 😉

      Merci de nous suivre en tout cas et bonne lecture !

    Laisser un commentaire