Boulot

Business Update #3 – Q2 et Q3 2018

On continue les updates de ma petite entreprise. Au bout d’un moment, il me paraitra sûrement plus logique de les faire deux fois par an voire juste une fois. Mais comme il se passe beaucoup de choses actuellement, je vous tiens informés 🙂 Aussi n’hésitez pas à me contacter par e-mail ou autre si vous avez des questions précises.

Avril 2018

Le mois d’avril est devenu assez compliqué. Mon business n’a pas cessé de croitre en 2018 (c’était l’idée !) et davantage de clients contents veut aussi dire + de “referral”. Des clients recommandés par d’autres clients. Comme il s’agit de recommandations, (et de projets assez similaires à ce que j’ai déjà fait), je fais généralement une remise de 30 % à ces clients. (Et aussi parce qu’il est un peu compliqué de faire mon taux habituel quand un client a dit à ses amis combien ça lui a couté).

Je suis toujours en train de travailler sur mes prix mais je ne suis pas loin d’arriver à ce que je veux après 2 ans d’ajustement. Avoir beaucoup de clients et d’évaluations aide aussi grandement à augmenter vos tarifs.

Du coup, plus de clients veut aussi dire que mon job plein temps devenait compliqué à gérer ! J’avais réussi à toujours m’arranger pour combiner les deux mais quand je me suis retrouvée à accumuler quasi deux plein temps, c’était forcément compliqué ! Je suis passée maitre dans l’art de manager mon temps et tous mes clients mais au bout d’un moment, même pour moi cela est devenu compliqué.

Et puis, je me suis donnée une deadline, partir en vacances fin mai et annoncer à mon retour que je passais freelance à plein temps. MAIS que je pouvais bosser mi temps pour l’université. Du coup, ça me permettait de ne pas les planter alors qu’ils avaient un gros projet en cours. Sans savoir s’ils allaient accepter bien sûr.

Fin mai correspondant aussi (plus ou moins) au retour pour un possible salaire plein temps avec mon sponsor américain. Ils étaient un peu réticents à me prendre plein temps sans savoir si l’immigration américaine allait dire oui (pour que je vienne travailler sur place) et aussi parce qu’ils n’avaient pas eu beaucoup de contrats en 2018 ! Ca ne me dérangeait pas plus que ça puisque mon mi temps était aussi bien payé qu’un plein temps !

Mai 2018

En mai, une très grosse agence américaine m’a contacté pour un petit contrat pour démarrer. Typiquement avec les agences, je ne fais pas mon taux plein parce que si ça fonctionne, ça devient intéressant financièrement. (On gagne davantage de comptes)

Les avocats ont aussi officiellement envoyé les premiers papiers à l’immigration sauf que ça prend des plombes pour avoir une réponse (facile 3 mois). Du coup un plein temps avec mon sponsor (depuis le Canada) est devenu peu probable avant d’avoir un retour officiel.

Juin 2018

Début juin, j’ai donc officiellement annoncé que je passais freelance à 100 % et l’université m’a proposé un mi temps jusqu’à la fin de l’année ! Je pensais qu’ils me garderaient juste l’été mais non ! Je peux aussi travailler de la maison et mon but sera de former mon remplaçant quand on l’aura trouvé !

Ca a définitivement été un tournant dans ma carrière ! La première fois que je suis de la maison + de la moitié du temps et que je ne suis plus plein temps avec une boite ! En théorie, j’ai toujours un mini filet de sécurité puisque je continue avec l’université et pourrait toujours me recaser en 2019 si l’envie me prenait. Honnêtement, ça parait fort peu probable mais bon c’est un plus.

En attendant, je vais pouvoir chercher un autre contrat de la maison (en plus de ceux que j’ai déjà actuellement !), ça me permet aussi de discuter avec mes clients durant la journée plutôt que le soir (ce qui n’était pas forcément évident même si ça n’arrivait pas très souvent depuis que je ne bosse plus avec “Miami” !)

Eté 2018

Un été assez calme, je n’ai travaillé qu’avec mes clients réguliers, ce qui m’a assuré pas mal de boulot mais aucune nouveauté 🙂 Dans le monde des freelances, l’été rime avec calme. La plupart des projets sont mis en pause en attendant la rentrée (ou du moins mi août), du coup, il n’y a pas toujours grand chose à faire. Je n’ai par exemple pas été débordée entre mi juin et mi juillet et puis mon client principal a eu pas mal de nouveaux clients en plein été, du coup ça m’a pas mal occupée ! J’ai d’ailleurs été de nouveau les voir fin juillet et il n’y a par ailleurs eu aucune nouveauté du côté du visa ! (De 72 jours de délais en moyenne en mai, on est passés à plus de 100 en août…)

J’ai aussi rarement été à la fac. Disons 2 fois par mois, ce qui m’allait bien ! Je n’ai absolument jamais trouvé le temps long durant l’été. C’est un peu LE point noir quand on bosse seul chez soi en général mais je savais que ça ne serait pas un problème. Du moins les premiers mois 🙂 J’attends surtout de voir après 1 an à la maison !

Le boulot à l’université est resté calme, enfin… j’ai eu quelques trucs à faire quand mes collègues se sont mis à paniquer avec un projet totalement n’importe nawak (comme d’hab !) et improbable… Ce qui ne m’a pas fait regretter de n’être qu’à mi temps, c’est clair ! Aussi, c’était plutôt intéressant de voir ma chef recruter ma remplaçante. Assez bizarre en fait. La première candidate qu’elle voulait s’est vue proposer un poste de manager dans son département (forcément, ma chef ne prenant que des gens de l’université !) et la deuxième candidate n’a pas vraiment plu à mes collègues. Du coup, ma chef a beaucoup hésité à la prendre et puis n’ayant pas vraiment d’alternatives, l’a prise quand même. Je la trouvais bien perso.

L’immigration est aussi revenue vers nous fin août, une première étape de passé mais pas forcément de validé, ce qui veut dire encore des mois et de mois d’attente avec des avocats décidément pas pressés de boucler mon dossier ! Du coup, je n’ai même pas abordé la question d’un plein temps avec mon sponsor, étant contente de mon salaire actuel en freelance et sachant qu’ils ne peuvent pas vraiment se permettre de me donner un salaire beaucoup plus élevé.

Septembre 2018

En Septembre le travail s’est pas mal accéléré comme je le pensais. Mon principal client américain a été débordé et je leur ai même demandé de réfléchir à prendre un autre freelance histoire d’avoir moins de charge de travail de mon côté. N’oubliez pas que je ne bosse qu’à mi temps pour eux et que j’ai aussi pas mal de clients de mon côté !

J’ai aussi réalisé que j’avais vraiment bien fait de quitter mon boulot à l’université, du moins d’être passée à mi temps. J’ai dû y aller plusieurs fois en septembre et je me suis retrouvée hyper en retard avec mes autres clients juste parce que j’avais consacré une journée entière à l’université. Du coup je me suis dit que si j’avais encore été à plein temps avec eux, ça aurait juste été ingérable !

Honnêtement, j’aurais vraiment préféré qu’ils ne me gardent que 2 mois (juste pour l’été quoi !) plutôt que d’avoir un contrat de 6 mois avec eux… C’est super long et pas forcément intéressant en plus (ni financièrement ni professionnellement parlant).

Du coup j’ai tellement été débordée que je n’ai pas vraiment pu me concentrer sur la recherche d’autres contrats, on verra plus tard surtout qu’une cliente de longue date m’a annoncé qu’elle arrêtait son business (pas une surprise en soi cela dit !).

Bilan de Q2 et Q3

Un énorme pas en avant vers mon indépendance puisque je suis officiellement passée à mon compte mais qu’il me reste un mini filet de sécurité avec ma boite pendant encore 3 mois. J’ai franchement hâte que ça s’arrête parce que outre le boulot assez peu intéressant qu’ils me donnent à faire, je me sens en complet décalage avec la vie de bureau. (Du coup, j’essaye d’y aller le moins possible !)

Question CA, je suis à beaucoup plus que ce que je pensais initialement donc c’est très positif ! Mon client américain a aussi confirmé que même si le visa ne fonctionnait pas pour moi, ils souhaiteraient me garder mais bon, je reste un peu sur mes gardes quand même… On va voir comment se déroule 2019 à ce niveau… Les avocats prennent tellement de temps qu’on ne devrait pas avoir de réponse définitive avant… 2020 !!! (Même si une bonne idée en 2019, j’espère !)

Q4 est généralement une très grosse période me concernant, donc on verra où j’en suis fin décembre 🙂

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi :

3 Commentaires

  • Répondre theo 15 octobre 2018 at 1:33

    Merci pour ton retour toujours très intéressant de voir l’évolution de ton business et de voir comme ça se passe 🙂

  • Répondre Ludovic 16 octobre 2018 at 1:27

    Donc tu continue l’inscription à la Green Card ? ^_^
    Cool que ton business tourne bien !
    J’arrive à Québec à la fin d’année en PTT. Mais dès que je serais en Visa définitf je monte ma boite de TI…
    Tu es mon modèle entrepreneuriat ! 🙂

    • Répondre Lisa 16 octobre 2018 at 6:32

      Hello !

      Merci beaucoup pour ton message.

      Je continue en effet le processus green card (à la fois via la loterie mais surtout via mon client) qui est très long. On verra bien si ça va marcher ou pas 🙂 Avec les US, tu ne sais jamais si ça va fonctionner et surtout pour une GC, ça prend très souvent quasi 2 ans !

      85% de mes revenus actuellement sont via les US, donc ça me parait logique de tenter de développer le business là-bas. On verra si ça marche ^^

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.