Démarches

Ecrire une lettre de recommandation pour un visa EB/H1B

Les visas EB-2, EB-3 et H1B doivent passer par un processus appelé PERM Labor Certification Process. Il s’agit de prouver à l’immigration que l’entreprise qui souhaite vous sponsoriser ne peut pas trouver de candidat qualifié aux Etats-Unis et du coup, préfère vous embaucher vous, qui n’êtes ni américain ni même dans certains cas sur le sol américain. (Mais cette deuxième hyppothèse concerne moins de 5% des cas = mon cas !)Afin d’obtenir la certification, vous devez également obtenir des lettres d’anciens employeurs et/ou clients qui prouvent en gros que vous avez de l’expérience pour le job auquel vous postulez. Le nombre d’années d’expérience requis est en réalité lié à l’offre d’emploi et doit impérativement indiquer un MINIMUM d’années requis pour exercer ce job. Du coup si par exemple idéalement votre employeur voudrait quelqu’un qui ait 5 ans d’expérience mais que quelqu’un qui a 2 ans d’expérience pourrait aussi faire le job, le minimum requis sera donc de 2 années d’expérience. Afin de prouver ces années d’expérience, il faut que vos lettres de recommandation (Experience Letter/Recommendation Letter en anglais) démontrent que vous avez bien 2 ans d’expérience = que vous êtes resté au total au moins 2 ans au total dans le ou les boites où vous avez travaillé. (Les années d’expérience se cumulent et par ailleurs si vous avez 10 ans d’expérience mais que l’offre d’emploi n’en requiert que 2, inutile de demander à TOUS vos ex employeurs de vous écrire une lettre de reco)

Dépendamment du nombre d’années d’expérience requis, cela peut-être soit super simple soit assez compliqué si vous devez contacter des boites dans lesquelles vous avez bossé il y a plusieurs années !

A noter que cette lettre doit doit être écrite par votre ancien supérieur et ou directeur de département soit par une RH. Donc si vos anciens supérieurs ne bossent plus dans la boite (mon cas), un RH peut tout à fait faire le job.

Quelques prérequis :

  • La lettre doit obligatoirement être écrite sur un papier à lettres avec en-tête de l’entreprise (A noter que vous pouvez tout à fait demander à des clients des lettres de recommandation. Vous n’êtes pas obligé d’avoir bossé plein temps ou même mi temps dans une boite pour être éligible. Le statut de freelance est également tout à fait permis)
  • Les coordonnées de la personne ainsi que son titre officiel et sa signature doivent clairement être indiqués
  • La lettre doit être datée (mais même si elle date d’il y a 10 ans ça n’a aucune importante. La preuve une de mes lettres était datée de 2013 !)
  • Vos tâches doivent clairement être indiquées et idéalement en relation avec PERM
  • Vos Technical Skills doivent également être indiquées (Sauf si votre offre d’emploi n’en requiert pas mais c’est assez rare)
  • Vos dates d’emploi exactes doivent être indiquées (par exemple si vous avez travaillé 9 mois pour une boite, il vous faudra une deuxième lettre avec un minimum de 15 mois pour pouvoir atteindre les 2 ans requis. Si vous avez fait 6 mois, 5 mois etc. ça fonctionne aussi. Le but est juste de prouver 2 ans d’expérience ou plus dépendamment de l’offre d’emploi bien sûr 🙂
  • Idéalement la lettre devrait indiquer si vous étiez plein temps ou mi temps avec le nombre d’heures travaillées par semaine (cependant mes avocats ne l’ont pas exigé)

Si vous êtes dans l’impossibilité d’obtenir ces lettres, il est possible de faire un “affidavit” ou déclaration sous serment mais ce n’est vraiment pas recommandé.

Quelques exemples de lettres ici (le modèle que j’ai suivi et approuvé par les avocats) ou ici (Mes avocats ont trouvé que cette lettre ne donnait pas assez d’infos cependant, il faut donc vraiment broder à mort comme la première lettre). Par contre, j’ai très souvent vu le type de deuxième lettre et ça semble fonctionner aussi donc vérifiez avec vos avocats.

Aussi, je vous conseille très sincèrement d’écrire les lettres vous-même puis de les envoyer à vos anciens employeurs pour approbation. De mon côté, la plupart des employeurs m’ont demandé d’écrire la lettre puis ils ont vérifié et approuvé. Un employeur a changé le contenu et ça n’est… pas passé. En même temps ils avaient enlevé toute une partie donc forcément ça ne passait pas ! Obtenir les lettres d’anciens employeurs est un processus ultra chiant, je ne vais pas vous mentir surtout si vos anciens responsables ne sont plus dans la boite ! Une des boites pour laquelle j’ai travaillé a par exemple refusé d’indiquer mes tâches car il s’agissait d’une RH qui en gros n’avait pas envie de lire ma fiche de poste et a donc simplement envoyé la fiche de poste à la place… Ce qui ne fonctionne évidemment pas. J’ai donc dû contacter mon ex responsable qui était en congé mat et a accepté de me signer la lettre que j’avais écrite…

Pour info, ces lettres ont été approuvées à la fois pour PERM et pour le I-140. Je vous parlerais un peu plus tard de I-140 par ailleurs qui est l’étape « ça passe ou ça casse » ! (Et toujours en cours me concernant puisque l’immigration a requis des docs financiers supplémentaires à mon sponsor et qu’on ne sait pas si ça va passer mais bref !!!)

Articles précédents Article suivant

You Might Also Like

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.