Balade

(Etats-Unis) Chicago

Chicago était sur la longue liste des villes qu’on voulait visiter depuis que nous avons mis les pieds au Canada. On voulait surtout y aller du temps de Toronto (6 ans deja !) mais on avait préféré aller d’abord a New York, Boston et DC qui étaient plus proches (en voiture. Oui parce que prendre l’avion au Canada en 2012 ou comment payer 800 balles pour faire Calgary – Toronto ou 500 balles Toronto – Montreal. Si, si. Et même aujourd’hui hein… C’est pas encore ça niveau prix mais c’est mieux !).
Etant donné que ma boite actuelle est dans le Michigan, il était facile de faire un détour par Chicago surtout que c’est une des villes potentielles où on pourrait s’installer si le visa fonctionne (spoiler alert : dernière ligne droite en théorie !)

Retourner dans une (très) grande ville

Mister dit qu’on vient de la province. En un sens ce n’est pas faux parce que même si Calgary a plus d’1 million d’habitants, ça ne se ressent pas vraiment. Il y a un downtown avec pas mal de buildings, certes, mais la plupart des gens vivent dans les “suburbs”, du coup le centre-ville est très peu animé le soir ou le weekend.

Aller à Chicago c’est un peu comme aller à New York ou à Toronto. D’ailleurs la ville est un mix entre les deux (Toronto et NYC étant plus peuplées par ailleurs) mais je pencherai davantage du côté de NYC. Toronto fait plus petite que Chicago et il y a surtout beaucoup moins de jolis buildings (Toronto ayant beaucoup de tours datant des années 2010 !). Dans le centre de Chicago, on se croirait parfois un peu comme dans Manhattan. C’est un peu dépaysant pour nous qui avons surtout l’habitude des villes similaires à Calgary (Phoenix, Seattle, Vancouver… et même SF semble plus petite.) et surtout c’est crevant de visiter avec tout ce monde. (On dirait pas comme ça mais je suis née et ai vécu à Paris 25 ans. Si, si, y a longtemps quoi !)

Dès l’arrivée, un monde monstrueux sur la route et surtout un péage juste après la sortie de l’aéroport et comme nous n’avons jamais de cash sur nous… on a eu droit à un petit feuillet à payer en ligne juste après pour 1.50 $… Classique aux Etats-Unis !

Nous logions dans le quartier très sympa d’Andersonville, au nord de Chicago. Quartier branché gay avec une touche de Suède puisque le quartier est historiquement Suédois. Il y a également beaucoup de petites boutiques et de restaurants. Bref, c’est parfait si vous souhaitez être un peu tranquille, à l’écart du centre-ville. En métro ou en bus, il nous a fallu en gros 30 min pour rejoindre le downtown.

Le downtown nous a vraiment rappelé New York mais en plus petit. Oui, je sais que certains disent que Toronto est un petit NYC. Hmmm, je n’ai jamais compris donc je ne commenterai pas là-dessus. Pour moi TO n’a rien à voir avec NYC et ce n’est pas parce qu’il y a plein de buildings et que c’est la ville la plus grosse du Canada que ça se rapproche de New York hein. Par contre Chicago rappelle vraiment NYC pour le coup mais en propre comme me disaient des copains. Et en plus j’ai l’impression qu’il y a plein de musées (parce qu’on ne va pas se la cacher, PARTOUT au Canada ça manque). Nous n’avons pas eu le temps de les visiter parce que nous n’étions sur place que 3 jours et puis avec T.J… Bof quoi !

Du coup on a beaucoup marché et surtout vu le downtown. Il y a le lac (Ca rappelle TO mais encore une fois en BEAUCOUP plus grand), de très très beaux immeubles et sûrement tout un tas de trucs à faire quand on y habite.

Vivre à Chicago ?

J’avoue que je suis un peu partagée parce que je n’aime pas du tout les très grandes villes. Par contre j’aime habiter proche des grandes villes en banlieue. Ce que font en fait beaucoup de familles en Amérique du Nord et qui me convient parfaitement. Comme nous disait une amie “Quand tu as des enfants, aux US, forcément c’est mieux de vivre dans des plus petites villes, la vie est moins chère, tu as une plus grande maison et tu peux plus facilement accéder à la nature tout autour de toi”. Mais elle disait aussi “Par contre quand tu n’as plus d’enfants, vivre dans une grande ville est beaucoup plus sympa !”. Ce qui m’a en fait rappelé notre vie à TO quand nous n’avions pas T.J. Je me suis d’ailleurs dit que si j’avais débarqué à Chicago il y a 10 ans, j’aurais sans aucun doute vécu en ville.

Du coup on en a aussi profité pour visiter des villes proches de Chicago. Niveau temps de trajet en métro (voiture, on peut oublier) c’est pas méga top et on perdrait en qualité de vie. Par contre les maisons dans des quartiers super cool sont BEAUCOUP moins chères qu’au Canada. (Bon, ok, certes c’est le Canada. Le pays où il faut avoir 1 million sous la main pour s’acheter une maison à TO et 1.5 million à Vancouver) MAIS et il y a un gros mais, les taxes d’habitations sont HORRIBLEMENT chères. A base de 1000 balles par mois. Si, si ! Un peu comme si vous achetiez un condo à TO !!! Du coup on ne fait pas vraiment une affaire ! Et quand on cherche à louer, tout de suite les prix s’envolent à cause de ces fameuses taxes d’habitation. Sans déc on passerait de 3500 $ par an à Calgary à 15 000 en banlieue de Chicago en gros. DINGUE. (2% ca fait TRES mal)

La maison de Kevin McAllister dans Maman j’ai raté l’avion qui se trouve à Winnetka, une banlieue chic du nord de Chicago !

Pour le coup au Canada, dans beaucoup de villes, c’est plutôt cool !

Et puis il y a la météo aussi bien sûr… Dans le genre comment faire pareil qu’au Canada… Mais bon, quand les gens nous demandent pourquoi on voudrait venir dans le Nord des USA, on leur dit qu’on vient du Canada et on obtient tout de suite un “Ah oui, effectivement.”. Ouep ! Donc bref, ce ne serait pas vraiment ce facteur là qui nous freinerait 😉 A voir pour la suite… Nous verrons bien avec le visa surtout !

 

Article précédent

Vous aimerez aussi :

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.