Balade, Voyages

(Etats-Unis) Salem et Marblehead

Salem

Salem c’est un peu une partie de mon enfance. Je rêvais de voir cette ville à cause du film Hocus Pocus. Si vous ne l’avez pas vu, vous pouvez vraiment y aller les yeux fermés ! Un Disney avec une touche de fantastique et des acteurs en chair et en os.

Salem représente évidemment les sorcières. Et si le mythe perdure depuis des lustres, la réalité est un peu moins fantasmée et n’a rien de surnaturel.
Pour faire court, deux fillettes dont la servante leur racontait des histoires de vaudou, se mettent à avoir des spasmes incontrôlés. On finit par les accuser de sorcellerie et Tituba, la servante noire est pendue ainsi que 18 autres personnes. (Et même deux chiens !)


Des années plus tard, une scientifique a découvert que les deux fillettes auraient à priori absorbé un champignon infecté par l’ergot. L’ergotisme provoque de violents spasmes musculaires et des hallucinations.

Voici donc la véritable histoire des sorcières de Salem ! Vachement moins glam d’un coup…

Evidemment, une grande partie de la ville (30 000 habitants tout de même !) leur est dédiée. Attractions en tout genre, musées de cire, films 3D, boutiques… Le choix est vaste et il y a certainement des dizaines d’attrape couillon dans le lot.
Facile de visiter tous les monuments (la plupart touristique) de Salem, il suffit de suivre la ligne rouge. La même qu’à Boston en fait ! Vous pourrez passer devant de véritables maisons d’époque comme The House of the Seven Gables (1668).

Salem Witch Museum

Nous avions décidé d’aller jeter un œil à Salem Witch Museum, conseillé par le Routard. Déception. Il en coûte 9 $ par personne pour un spectacle de son et lumière d’environ 30 min puis une mini exposition de 10 min.
L’attraction n’a pas dû être mise à jour depuis des lustres et fait vraiment datée ! Et si vous ne comprenez pas l’anglais, inutile d’y aller car c’est l’unique langue du spectacle. (Nous n’avons pas vu les audioguides dont parle le Routard)
Mieux vaut lire l’histoire de Salem sur Wikipedia qui revient finalement au même puisque seules des voix racontent l’histoire des sorcières au Salem Wtch Museum. Quand je dis spectacle de son et lumière, il s’agit en fait de mannequins non articulés dans une sorte de décor un peu cheap. La lumière se braque sur eux quand c’est leur tour et le son est projeté depuis le plafond. C’est donc plat comme tout. A l’ouverture de ce musée, ça passait surement mais en 2013, c’est quasiment une arnaque ! (D’ailleurs après vérification, moi qui me fie d’habitude 100% à Internet, l’attraction a une note très moyenne !)

Le reste de la ville vaut aussi pour son joli port et un très joli bateau amarré, réplique d’un navire du 17ème siècle. Il est d’ailleurs possible de faire des tours tous les jours à des heures bien précises.
Même en plein juillet, il n’y avait pas forcément beaucoup de monde à Salem. Il faut dire que nous étions en pleine semaine.

La ville n’est de mon point de vue pas un passage obligé si vous n’avez pas beaucoup de temps devant vous. Par contre, il faut vraiment que vous visitiez Marblehead.

Marblehead

Marblehead est une petite commune connue pour abriter certaines des maisons les plus chères des Etats-Unis ! Et autant dire qu’elles sont bien cachées derrière des portails ou des entrées privées.
Il n’y a pas que des maisons de milliardaires dans cette ville mais il se dégage un vrai parfum de Nouvelle-Angleterre. On se croirait dans un épisode de Dawson et en fin de journée, il n’y avait vraiment personne dans les rues ! Nous avons donc pu aller tranquillement à Peach Point, un coin abritant de magnifiques maisons en bord de mer et Marblehead Neck où se trouve un phare assez laid mais avec une vue imprenable sur la marina.

Les températures étaient en plus beaucoup plus agréables après la visite du musée des sorcières puisque nous sommes passés de 36° à 29 ! Fiou ! Nous pouvions donc flaner dans Marblehead et diner dans un resto avec patio donnant sur la marina. (The Landing)

A noter que la ville de Boston est excessivement embouteillée à toute heure de la journée. Du coup, même pour rejoindre Salem à seulement 40 km de Boston, cela prend pas mal de temps !

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi :

3 Commentaires

  • Répondre Hugo 15 septembre 2013 at 4:31

    Oh j’adorais aussi Hocus Pocus ! Je ne sais pas combien de fois j’ai pu le regarder plus jeune, il faudrait que je le revois d’ailleurs.

  • Répondre Pomdepin 21 septembre 2013 at 1:15

    Salem, ça fait rêver, par contre, je me méfie toujours du guide du routard, on a l’impression que leurs infos ont 20 ans parfois.
    Merci les super photos!

  • Répondre ant 27 septembre 2013 at 4:50

    hmmmm Salem c’est pas le chat dans Sabrina l’apprenti sorcière ca ? 🙂

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.