Interview

(Interview) Amandine et Sylvain, Québec


int-aman-sylv-polaDirection le Québec et sa capitale nationale cette semaine. J’ai connu Amandine et Sylvain via leur blog Les maudits expats. Autant vous dire que si vous n’aimez pas la langue de bois, vous allez être servis !
Qui a dit que les Français étaient maudits ?

Présentez-vous un petit peu. Quel âge avez-vous, que faites-vous dans la vie, quels visas avez-vous et surtout pourquoi Québec ?

Amandine : J’ai bientôt 27 ans , je suis étudiante , je suis en reprise d’études (BTS Services Informatiques aux Organisations à distance avec le CNED) . Je suis à Québec sous visa temporaire avec mon mari qui a obtenu un emploi ici. Je suis originaire de la région parisienne.

Sylvain : J’ai 32 ans , je suis à Québec avec ma femme car j’ai trouvé un emploi de développeur de jeux vidéo dans la capitale. Je suis sous visa de travail temporaire. Je suis originaire du Nord de la France. Nous ne voulions pas aller à Montréal : trop d’immigrants, du chômage et le bilinguisme nous rebutait. Notre choix s’est alors porté sur Québec du fait de mon métier, des opportunités étaient possibles à Québec.

Plutôt posés ou aventuriers ? Est-ce votre première expérience hors de France ?

Amandine : Une âme d’aventurière mais je reste posée. Je rêve de faire le tour du monde mais je n’avais jamais quitté la France avant de partir au Québec.

Sylvain : Je suis quelqu’un de très posé, l’aventure ne me tente pas du tout.

Depuis combien de temps vivez-vous au Canada, pensez-vous y rester encore longtemps ?

Amandine : Nous y sommes depuis le 15 juin dernier. A savoir si on va y rester, c’est la question que l’on se pose actuellement… On pense rentrer à la fin du visa temporaire (mai 2014), on a encore le temps de la réflexion et peut-être que d’autres aventures se présenteront à nous d’ici là… 😉 Comme d’aller vivre en Californie quand Monsieur sera décidé et si on a l’occasion !!

Sylvain : Comme ma femme sauf pour la Californie ^^

Décrivez-nous notre installation. Avez-vous rencontré des difficultés particulières ?

Amandine et Sylvain : Nous sommes arrivés avec nos 4 chats. Nous avions loué notre appartement depuis la France. A l’arrivée, il a fallu le meubler, ce fut difficile car nous sommes partis avec une petite somme d’argent. La difficulté fut de trouver le minimum avec notre budget. 15 jours après, nous avions un lit, un frigo  une machine à laver, à sécher… Nous avions une voiture de location pour 3 jours donc on a dû aller vite pour faire les magasins les premiers jours pour nous meubler et équiper car le logement était vide. Le reste, on l’a fait en bus : c’est moins pratique.

Et votre recherche d’emploi ? Comment ça s’est passé ? Travaillez-vous dans domaine ? Si oui, dites-nous combien de temps cela vous a pris et comment se sont passés vos entretiens.

Amandine : Je ne travaille pas ici, je me consacre à mon BTS.

Sylvain : J’ai trouvé mon emploi depuis la France. Nous avons entamé les démarches de RP en mars 2011 . À partir d’avril, je me suis mis en recherche d’un emploi car il était hors de question pour nous de partir sans emploi, je n’aurais pas pris le risque de quitter mon travail en France pour partir à l’aventure.
J’ai envoyé 3 candidatures, la 3ème a été la bonne. Après un test écrit et un entretien via Skype, le 29 avril ils m’apprenaient que j’étais embauché.
Ils m’ont même proposé un poste au delà de mes espérances alors on a tout quitté et on est parti.

On dit que partir c’est mourir un peu chaque jour mais que mourir c’est partir beaucoup ! Qu’en pensez-vous ?

Amandine : Partir c’est revivre, donner un autre sens à sa vie. On voit les choses autrement, mais tout cela a un prix !!

Sylvain : Je suis d’accord et j’ajouterais simplement qu’il faut accepter de faire des concessions même si elles sont dures…

Quelle est finalement la principale difficulté que vous rencontrez au Canada ?

Amandine : Retrouver le train de vie que l’on avait en France.

Sylvain : L’intégration, je me sens comme un étranger parfois ici.

Au contraire, qu’est ce qui a changé d’un point de vue positif depuis que vous ne vivez plus en France ?

Amandine : Je suis plus autonome, je n’ai plus mes parents pour m’aider et ou m’accompagner. Je me gère seule.

Sylvain : Moins de stress et les horaires de travail très sympa pour la vie de famille.

Avez-vous une anecdote ou un souvenir qui vous a marqué à nous faire partager ?

Amandine : La chose qui m’a marqué, c’est quand le 15 juin dernier, je me suis retrouvé sur le trottoir en face de l’aéroport avec nos 5 valises, les 4 chats ; à ce moment je me suis dit qu’on avait tout à recommencer et qu’on avait peut-être fait une “belle connerie” .

Sylvain : Les Québécois qui boivent beaucoup de café au travail.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui souhaite venir tenter l’aventure ?

Amandine et Sylvain : Sans hésiter, on leur dirait de prévoir une somme d’argent confortable. Et d’accepter de tout quitter pour tout recommencer, vraiment tout recommencer de A à Z.

Et alors le Canada, c’est vraiment l’eldorado ?

Amandine et Sylvain : Non loin de là, tout se paie ici, vraiment tout. Avec un peu de recul, on se dit qu’on est bien en France finalement ;). Ici le système de santé est médiocre, la vie est chère. Les avantages sont les prix de l’immobilier et de pouvoir acheter un bien plus facilement qu’en France. Mais c’est une aventure à vivre.

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi :

13 Commentaires

  • Répondre raphaelle 27 novembre 2011 at 5:02

    Pas surprise de lire “on est bien en France finalement” de la part de jeunes comme ce couple… ça viendra, ils verront vite tout ce qui ne va pas là bas aussi…
    quand au coût de la vie, je trouve qu’il y a beaucoup plus de petits prix ici pour tout, l alimentation, les vêtements, les loisirs… quand on part on ne doit pas penser mener la même vie qu’avant les premiers temps, on doit s’adapter et surtout ne jamais comparer !
    J ai souris pour “je me sens un étranger ici parfois” ben OUI ! c’est tout à fait normal, le Canada ou plutôt le Québec c’est pour moi toute l efficacité de l Amérique du Nord avec un peu de notre culture européenne… mais alors un peu…
    (quand au système de santé médiocre alors là, je ne suis pas du tout d accord ! ça ce sont des impressions de français qui ne connaissent pas comment ça se passe ailleurs ! le Canada contrôle ses dépenses de santé au centime de dollars près et a bien raison de le faire ! nous sommes de vrais assistés et enfants gâtés en France avec nos arrêts de travail pour une foulure au pouce et nos antibio à gogo pour une angine sans parler des antidépresseurs car on a un coup de mou… J ai 3 enfants qui sont allés chez le médecin pour des choses banales, puis un des 3 pour un souci de ligaments au genou, rien à redire… je suis asthmatique et je trouve tout à fait normal que mon médecin de famille me donne des génériques et des cachetons à l unité pour ne pas en jeter la moitié de la boite…. je pense que ça devrait se passer partout comme ça !!! la seule chose que je trouve abusif ici est l attente aux Urgences pour une blessure genre des points à faire sur un enfant, etc… je me suis toujours dit que si j avais une urgence avec mes kiddies j appellerai les pompiers et OUI je paierai)
    Sinon bonne chance à eux !

  • Répondre Amandine 27 novembre 2011 at 6:48

    @raphaelle: Je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi , comme tu dis on est jeunes , on arrive et on s’adapte petit à petit Québec , peut être que dans 1 an nous aurons un discours différent !!

    Cependant quand tu dis ” quand on part on ne doit pas penser mener la même vie qu’avant les premiers temps ” , mais il a été embauché de France avec un salaire convenable , c’est pas comme si on était arrivés en tant qu’RP et que l’on bossait n’importe ou au salaire minimum … Il aurait pas tout quitté pour un salaire démotivant comparé à celui de Paris 🙂 !!

    Chaque sortie est source de dépense : essence , parking , parcs , activités …
    Samedi dernier j’ai payé 3.50$ de parking pour aller acheter un magasine en centre ville …

    On dit qu’il ne faut pas comparer c’est certain mais au début on compare toujours un peu , petit à petit on le fait de moins en moins !!
    Pour le système de santé , je préfère être une méga-ultra assistée en France et me sentir bien soignée que de patienter 5h aux urgences pour me voir refiler du tylénol !!
    Une copine au Québec depuis 3 ans m’a raconté quelques anecdotes du système de santé , franchement c’est vraiment le minimum ici et c’est une chose à laquelle on a du mal à s’y faire !!

    Enfin , chacun son point de vue 😉
    A bientôt !!

  • Répondre Notre interview | LES MAUDITS EXPATS 27 novembre 2011 at 6:56

    […] Nous avons répondu à une interview concernant la vie au Québec sur le blog de FrenchWithBenefits […]

  • Répondre Jean-Francois 28 novembre 2011 at 5:14

    Hello,

    Concernant la comparaison, une fois que l’on part vivre ailleurs, on comparera tout le temps quelque soit l’endroit comme la bouffe, le loyer, les transports, etc. J’ai vécu dans pas mal de pays et je compare tout le temps, non pas pour me plaindre mais de voir les différences entre les pays et s’apercevoir que quelques fois, on se fait avoir. Un exemple: les produits bio qui ne sont pas chers en Allemagne et qui coûtent la peau des fesses au Canada au nom, soit disant, de la santé! La super bonne baguette qui coûte moins cher en Uruguay qu’en France et je ne parle même pas du CAD! Je pourrais continuer longtemps comme cela. Perso, j’aime bien….

    Le système de sante au Canada n’est pas médiocre mais non pas non plus le panache. Surprise, je préfère le système de santé en Uruguay qu’au Canada. L’avantage du Canada est que tout citoyen est couvert par une couverture sociale et ne reflète pas ce qui se passe aux USA. L’inégalité et la ségrégation du système de santé n’existe pas au CAD. Par contre, je suis d’accord qu’en France, il faut supprimer tous ces médicaments qui sont donnés à n’importe qui et pour n’importe quoi pour le moindre pète de travers ce qui coule notre assurance sociale.

    Concernant la phrase de Raphaelle ”Pas surprise de lire « on est bien en France finalement » de la part de jeunes comme ce couple… ça viendra, ils verront vite tout ce qui ne va pas là bas aussi…” Malheureusement, il n’existe aucun paradis sur cette planète. Ils ”verront” tout ce qui ne va pas la bas (aka la France) mais ils verront tout ce qui va dans notre pays aussi. Ils s’apercevront aussi qu’une fois avoir vu autre chose, ils découvriront que les français sont des gros râleurs qui se plaignent pour n’importe quoi (même si le contexte politique et économique n’est pas formidable) et que dans la plupart du temps, les français n’ont aucune raison de se plaindre tout le temps. Qu’ils viennent faire un tour dans les ”asiementos” (bidonvilles) d’Argentine, Brésil ou Paraguay et ils verront qu’ils sont chanceux d’avoir tout ce qu’ils ont…même nos chômeurs n’ont rien à dire.

    Bonne chance a tout le monde.

  • Répondre Nancy 28 novembre 2011 at 8:49

    @ Raphaëlle

    Vous êtes québécoise ? Moi oui, de souche, 55 ans. Je paie des impôts depuis 37 ans et j’ai réussi à avoir un médecin de famille après 10 ans d’attente et surtout de recherches … et elle fait 2 jours par mois (oui, par mois) de cabinet. Bien entendu, elle ne peut prendre ni mon mari ni ma fille. Pourtant, nous sommes lourdement taxés et imposés pour bien peu de services en retour. Donc, pour mon premier bilan après dix ans d’attente, je suis allée au privé… et c’est là que mon mari et ma fille vont aussi. En plus, on va payer une jolie somme dans notre prochain rapport d’impôt justement pour améliorer l’accès à la santé. Étiez-vous ici il y a 8 ans quand Charest nous disait qu’il était prêt et que les urgences seraient désengorgées. Quel sinistre menteur ! C’est encore pire maintenant. Des histoires d’horreur en santé, je pourrais vous en raconter, mais je vais m’abstenir.

    Mais je vais vous dire plus : je travaille dans le domaine de la santé et vous me faites bien rire quand vous dites que le ministère gère tout au centime près. Faux ! Ce que j’ai vu de dépenses éhontées m’a montré une fois pour toutes que le Québec est horriblement mal géré, et corrompu jusqu’à l’os en plus. Alors ne dites pas que l’argent est bien géré dans la santé; il y a des dépenses complètement inutiles, farfelues, des primes au rendement pour les cadres qui dépassent l’entendement.

    Désolée, mais il fallait que je le dise !

  • Répondre Nancy 28 novembre 2011 at 8:51

    @ Jean-François

    Je plussoie; dans quelques années, ces jeunes verront aussi que tout n’est pas rose ici et que ce ne sera plus jamais ce que cela a été. L’avenir est sombre et je suis (devrais-je dire j’étais) une personne très optimiste. Je suis finalement devenue très réaliste.

  • Répondre raphaelle 29 novembre 2011 at 9:06

    Jean François, j ai vécu 14 ans au Brésil et je suis mariée à un brésilien et vois très bien ce que tu veux dire… j enverrai bien en stage quelques petits jeunots dans une favella de Sao Paulo… je connais bien ce milieu là aussi pour avoir bossé dans des ONG…
    Nancy, désolée. je ne suis pas ici depuis assez longtemps pour connaître toute la politique canadienne et apparemment québécoise mais ici, en Ontario, j ai trouvé le système de santé correct après avoir passé 14 ans dans un pays où j ai du payer mon accouchement, (combien de personnes savent combien coûte un accouchement ?) où j ai du souvent ne pas aller me faire soigner car le prix d un médecin généraliste privée (on va pas parler du système publique sud américain n est ce pas ?) est d environ 100 euros et que je privilégie mes enfants bien entendu… désolée de vous avoir contrariée… nulle part n est parfait n est ce pas ? des histoires difficiles dans les systèmes de santé il y en a partout… même en France…
    quand à moi je ne compare plus depuis bien longtemps, ça évite bien des déceptions… j arrive toujours à trouver du positif où que je sois… même ici en Ontario c est pour dire !
    bonne journée à tous

  • Répondre Lisa 29 novembre 2011 at 10:02

    @raphaelle: Sans vouloir en rajouter, je dirais que oui évidemment ça serait bien que ceux qui se plaignent aillent voir ce qui se passe ailleurs mais en même temps ce n’est pas vraiment possible. Surtout que si c’était le cas, on serait dans un monde parfait 🙂

    Je trouve toujours intéressant d’avoir des avis divergents tant qu’ils sont argumentés.

  • Répondre Amandine 29 novembre 2011 at 1:17

    Oui les Français se plaignent , j’assume je râle du système Québécois sans cesse , je sais que mon pays a de gros avantages et qu’ici c’est pitoyable niveau santé !!!

    Comme le dit Nancy pure Québécoise , attendre 10 ans pour avoir un médecin de famille qui consulte 2 fois par mois ! Vous trouvez ça normal à l’aube de 2012 sur le continent Américain ??? Moi non et je me plaindrais toujours , tout le temps pour ça !!!

    On est pas venu ici pour se faire soigner , on est venu pour vivre une expérience et si un jour on devait rentrer chez nous : c’est sur que nous nous plaindrons plus jamais de notre pays !! Partir pour mieux revenir !! 😉

  • Répondre Lisa 29 novembre 2011 at 2:10

    @Amandine: Je plussoie.

    N’empêche que pour rebondir, je me dis que revenir c’est surement plus compliqué que partir…

  • Répondre Amandine 29 novembre 2011 at 2:27

    On dit souvent qu’on sait ce qu’on laisse sans savoir ce que l’on reprend et je suis totalement d’accord …

    J’ai quitté ma France que je connais , ses avantages , ses inconvénients , sa culture , la façon de vivre des citoyens … sans savoir comment ça se passait au Québec ! Car les forums ne sont pas la réalité de la vie sur place !!

    On a pris une sacré “claque dans la gueule ” comme on dit !!

    On a quitté un sorte de cocoon pour un pays aussi surprenant que désolant !! Mais je continue à dire que c’est une belle expérience à vivre !

    Après si on devait revenir humm humm grande question !! On sait comment on a laissé notre France avec nos amis , famille , contexte politique et compagnie mais on ne sait pas dans quel état on va retrouver tout ça … À mon avis du changement aura eu lieu …

    Je ne suis pas prête à revenir dans mon pays pour l’instant !! Je commence à m’adapter , apprivoiser le Québec alors refaire machine arrière avec tout le processus d’installation , de déménagement , de réintégration …. : je laisse mon tour pour le moment.

    😉

  • Répondre Effzeebee 1 décembre 2011 at 2:19

    Complètement ok avec les difficultés rencontrés : on idéalise parfois trop l’arrivée (niveau de vie, vie sociale etc.). Pas mal d’immigrants se retrouvent finalement à rencontrer et sortir qu’avec d’autres français, c’est plus facile.
    Puis le niveau de vie c’est pareil, certains l’ont vu s’améliorer ici mais je me demande ce que représente en % cette partie des immigrants.

  • Répondre [Interview] 3 ans après... Amandine et Sylvain à Québec | French With Benefits 30 novembre 2014 at 8:06

    […] Amandine et Sylvain étaient venus avec un permis de travail temporaire il y a 3 ans. En 2014, Amandine s’est de nouveau prêtée au jeu de l’interview et nous raconte ce qu’ils sont devenus. […]

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.