Expérience, Vie pratique

Le métro à Toronto


Quant on vient de Paris et qu’on a un réseau de métro HYPER développé, c’est toujours drôle de découvrir les métros dans des villes étrangères. En l’occurrence au Canada.

Aujourd’hui je m’en vais vous parler du métro Torontois aka le TTC. (The Toronto Transit Commission)
Bon déjà c’est pas très compliqué parce qu’il n’y a que 4 lignes. Une jaune, une verte, une violette et une bleue. Au moins quand on vient de Paris c’est SUPER simple ! (Il est loin le temps où je prenais la 13 pour aller à Saint-Denis Université)

Pour s’y retrouver, il faut se fier à la direction que l’on souhaite prendre « northbound æ pour le nord, « southbound » pour le sud etc etc. Ca sous entend qu’il faut avoir regardé un plan avant, sinon vous êtes mal. Surtout que tous les trains ne disposent pas d’un plan de métro !

4 lignes de métro, rapide pour faire son changement à Toronto !

Le grand avantage quand même, c’est que ça ne prend pas quatre plombes pour passer d’une ligne à une autre comme ça peut-être le cas à Paris. Genre Franklin Roosevelt, passer de la ligne 9 à la ligne 1. Bon courage.

Autre avantage, un seul ticket de métro vous permet d’utiliser plusieurs moyens de transport comme le bus et le tramway. Donc pour 3 $ (le prix d’un ticket), vous pouvez vous faire un tour de la ville.

Facile de gruger à Toronto !

Ce qui m’étonnera toujours dans ce système de ticket, c’est la facilité avec laquelle on peut gruger ! En fait si vous n’avez pas de carte à la semaine ou au mois, il vous suffit soit d’acheter un ticket auprès du guichet soit de laisser 3$ en monnaie dans une boîte au guichet et hop vous passez le “tourniquet”. Pas de sécurité, ça passe !
Et souvent, ce n’est pas vraiment contrôlé… donc vous pouvez très bien laisser des pièces de 1 cent ! Pas moyen de contrôler votre ticket de transport, ça n’existe pas ici. C’est fou ! Tout est basé sur la confiance.

Pareil lorsque vous devez prendre dans la journée le métro + le bus + le tramway par exemple. Comme un seul ticket suffit, il faut par la suite que vous demandiez un « transfert » au conducteur de bus pour prouver que vous avez bien payé un ticket pour ce trajet. Sauf que vous pouvez très bien montrer le même « transfert » (qui est un reçu avec un numéro) à l’aller et au retour qu’ils ne regardent pas vraiment si c’est valide ou non !

Moi ça m’étonnera toujours franchement. Je me dis qu’en France, si le même système existait, tout le monde grugerait comme c’est pas permis !

Bon après évidemment c’est beaucoup moins fonctionnel que les métros d’Europe et évidemment avec un réseau beaucoup moins développé, il vaut mieux vivre près d’une station de métro sinon vous êtes fichu. Parfois il n’y a pas de station de métro à 2km à la ronde ! Et ça ne signifie pas forcément que vous êtes loin du centre, non juste que vous êtes pile à un endroit mal desservi.
Je vous conseille également toujours de vous aider du « trip planner » du site TTC qui vous permet de savoir quel chemin emprunter pour vous rendre à tel endroit. Je préfère quand même Google Map qui permet de faire la même chose en plus clair. (Il suffit de sélectionner la petite image qui représente un métro)

Pas de plan des lignes dans le bus !!

Oui parce que autre précision, quand vous prenez le bus ou le tramway, il n’y a pas de plan des lignes… Et alors là vraiment BON COURAGE pour vous y repérer. Vous avez pas intérêt à changer votre chemin habituel où vous allez galérer comme pas possible pour revenir chez vous.
Je me demande comment les Torontois font pour s’y retrouver ! Mais j’imagine qu’après plusieurs mois de pratique on s’y fait…

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi :

3 Commentaires

  • Répondre Emmanuel 23 novembre 2010 at 10:57

    Hummm… méfie-toi avec les transfer, car leur lecture n’est pas accessible aux simples mortels, mais les chauffeurs de bus peuvent parfaitement savoir quelle ligne tu as emprunté auparavant, dans quel sens et peut-être même à quel moment (même si je n’ai pas réussi à percer ce secret !). Alors si effectivement il est rare qu’ils fassent du zèle en vérifiant vraiment le ticket, j’ai déjà vu plusieurs fois des personnes obligées de re-payer car le transfer ne convenait pas !
    Par contre j’ai aussi vu une mamie dire au chauffeur qu’elle n’avait de 2$ et le chauffeur accepter qu’elle monte dans le bus sans payer la totalité de la somme due… Impossible de voir cela en France !

    • Répondre Lisa 23 novembre 2010 at 6:32

      Et ben j’allais te dire la même chose !

      N’empêche tu en as des gens zélés, car durant ma longue recherche d’emploi, j’ai dû aller une fois à Mississauga. Une bien belle contrée que Mississauga.
      Et ben j’avais mon pauvre transfert TTC pour utiliser le GO. Alors tu te doutes bien c’est pas passé ! Et ben j’ai cru que le mec me laissait jamais rester dans le bus si je lui payais pas pile ses 5.80 $ ! Attends j’avais que 5$ en cash. Il m’a dit “ben vous cassez un autre billet !” tss tss !

  • Répondre Visiter New York depuis Toronto | French With Benefits 1 juillet 2012 at 10:36

    […] à attendre mon métro… (Ce n’est d’ailleurs pas conseillé dans les guides…) A côté celui de Toronto fait figure de champion. (Je comprends maintenant mieux les affiches de la TTC qui se vantait […]

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.