Vie pratique

J’avais trouvé pour vous… Un V.I.E aux États-Unis


Dans un précédent article, je vous avais raconté comme il était difficile de trouver un VIE aux États-Unis. Eh bien figurez-vous qu’entre temps, je n’ai pas trouvé un mais deux VIE aux États-Unis ! Et je vais également vous expliquer pourquoi j’ai décidé d’abandonner ce projet !

Trouver un V.I.E en 2013

Je vais vous raconter par date comment cela s’est passé pour trouver les deux VIE.

11 juillet : j’envoie un email à l’entreprise pour leur demander s’ils voudraient transformer un de leur poste à pourvoir en CDI à Washington D.C en V.I.E
19 juillet 2013 : l’entreprise me répond pour me proposer des entretiens
25 juillet 2013 : premier entretien de 1 h par téléphone avec deux directeurs
26 juillet 2013 : deuxième entretien de 1 h par téléphone avec le PDG et un directeur
29 juillet : l’entreprise m’annonce par email qu’ils veulent me prendre en V.I.E sur Washington. Selon eux, je devrais obtenir un visa entre octobre et novembre 2013. Le RH étant en vacances jusqu’au 14 août, ils n’engageront pas de procédure avant cette date.

Obtenir un Visa J1

14 août : Début des démarches avec l’entreprise. Elle doit obtenir l’accord d’un sponsor aux USA avant d’aller plus loin.
19 août : Ubifrance accuse réception de mon placement à Washington D.C et donnera suite à ma candidature d’ici quelque temps. Je reçois également confirmation que je suis assurée chez April Mobilité. (Assurance santé)
23 août : Le VIE est annulé. Il y a déjà un VIE sur place dans l’entreprise, et le sponsor refuse de nous accorder un nouveau visa au motif que l’entreprise est trop petite.
22 septembre : Nous retournons en France avec Mister en attendant que l’entreprise m’envoie à D.C en octobre 2014.
Octobre : l’entreprise m’annonce qu’à la suite du VIE, ils demanderont un visa de 3 ans qui me permettront à Mister et à moi de travailler.

Trouver un second VIE en 2014

En février 2014, après m’être rendu compte que mon entreprise n’allait pas pouvoir honorer ses promesses pour m’obtenir un VISA longue durée aux USA, je décide de tenter ma chance ailleurs.

Cette fois via civiweb, je tombe sur une offre de responsable marketing pour une boîte française de 100 personnes en France et 30 aux USA. A priori, il n’y aura cette fois pas de soucis au niveau d’un quelconque quota. Le poste étant assez flou, j’envoie tout de même une candidature afin de tâter le terrain. (Soutenue par Mister qui avait bien envie de tenter l’aventure à Boston cette fois-ci !)

06 mars : Ubifrance m’appelle et souhaite s’entretenir avec moi pour le poste l’après-midi même. C’est parfait, je suis en vacances.
A la suite de l’entretien, ils me disent qu’ils vont donner un avis favorable me concernant. Nous ne sommes en réalité que 3 sur ce poste ! Les bons candidats n’étant pas légion…
Mi mars : Je converse par Skype avec le directeur marketing de l’entreprise. Je lui indique que le poste en l’état ne m’intéresse pas plus que ça et lui propose de le modifier un peu. Il accepte !
Fin mars : Ils veulent me prendre mais je leur indique que je voudrais être sure de pouvoir obtenir un visa de travail par la suite. Parce que rester 18 mois c’est bien mais je vais avoir 28 ans et j’aimerais quelque chose de concret.
Début avril : après plusieurs oui puis non de la part de l’entreprise, Ubifrance m’appelle pour me dire qu’à leur plus grande surprise, ils ont choisi un autre candidat. Je ne suis évidemment pas étonnée, le visa n’était donc pas faisable pour eux !

Raisons de mes deux refus

Le visa ! Le VIE ne dure que 12 mois aux USA et peut-être prolongé de 6 mois. Mais ensuite, si l’entreprise ne vous sponsorise pas, c’est retour à la case départ. La seconde entreprise m’a indiqué que je devais revenir au minimum 1 an en France et ils verraient ensuite pour m’obtenir un visa !!! Quant à la première, ils devaient m’obtenir un visa de 3 ans mais ça semblait excessivement compliqué parce qu’ils étaient trop petits. C’est en contactant une avocate spécialisée dans l’immigration aux USA que j’ai obtenu mes réponses… Donc attention aux belles promesses des entreprises si vous souhaitez rester ensuite sur place…

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi :

6 Commentaires

  • Répondre Claire 9 septembre 2014 at 11:01

    Bonjour

    Toute entreprise aux USA qui vous accepte en VIE doit répondre aux critères d’éligibilité du visa J-1 ( et vous d’ailleurs aussi).
    – un ration stagiaire visa J-1/ employés à temps plein sur le lieu du VIE s’applique ( en général 1 stagiaire pour 5 employés)
    – l’entreprise doit avoir un worker’s compensation et vous devez être couvert par cette assurance
    – si vous souhaitez faire un VIE de 18 mois vous devez justifier d’un diplôme et d’un an d’experience pro dans le domaine du VIE.

    Encore une fois ce sont des critères généralistes et chaque sponsor ( organisme qui valide votre demande de stage et vous délivrent les formulaires nécessaires pour le rdv ambassade) a des critères qui peuvent varier.

    C’est pour cela qu’il faut que vous contactiez un maximum de sponsors lorsque vous avez trouvé votre VIE aux USA ( surtout pour les petites entreprises) afin de trouver celui qui pourra accepter votre dossier.

    Pour toute question sur le visa J-1 je vous invite à me contacter à [email protected]

    • Répondre Lisa 9 septembre 2014 at 11:07

      Bonjour Claire et merci pour votre retour.

      A l’époque le sponsor était parenthèse puisque l’entreprise était trop petite pour passer par Ubifrance. Le sponsor aux us étant le CIEE aux USA. Parenthèse était a priori connu pour permettre 1 ratio de 1 VI pour 3 employés. Ce qui était le cas avec le VI déjà en place. La question ne se posait pas puisque j’aurais été la deuxième VI avec seulement 3 employés !!! Le ratio était donc de 2 pour 10.

      Bref tout ça pour dire qu’il vaut mieux le savoir avant de se prendre un mur quand on fait affaire avec une mini boîte… C’est dommage qu’ils ne se renseignent pas eux mêmes avant…

  • Répondre Claire 9 septembre 2014 at 11:21

    CIEE est le sponsor de Parenthèse. effectivement aucun sponsor n’accepteraient 2 stagiaires visa J-1 pour 5 employés.

    C’est effectivement très dommage que les entreprises ne soient pas toujours très au courant des réglementations du visa J-1. Mais un stagiaire VIE doit aussi explorer toutes les solutions possibles en contactant d’autres sponsors si jamais le premier dit non. Des fois cette persévérance peut faire aboutir le projet.

    En tout cas c’est un article très intéressant.

  • Répondre Lisa 9 septembre 2014 at 12:26

    Normalement c’est plutôt à la boite de le faire car en tant que VI, on n’a aucune information sur l’entreprise. Dans mon cas, la boite a contacté plusieurs sponsors mais sans succès. Ce qui parait logique vu le ratio !

    N’hésitez pas à répondre aux commentaires également, je suis sure que plusieurs lecteurs seraient ravis 🙂

  • Répondre Chercher un VIE (Volontariat international en entreprise) 21 septembre 2014 at 11:32

    […] à jour en août 2014 : Vous pouvez lire la suite de mes aventures VIE […]

  • Répondre [Article invité] J'ai fait mon VIE au Canada 9 novembre 2014 at 1:53

    […] pour le blog à la suite d’un VIE qu’elle a fait à Ottawa. Ca tombe bien, j’ai failli en faire un l’été dernier Grande voyageuse, cette photographe a vécu aux USA, au Canada, en Grèce et […]

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.