Canada anglophone, Démarches

RP ou PVT ?


Je reçois de plus en plus de mails de personnes qui me demandent mon avis sur l’obtention des visas pour travailler au Canada.
Étant donné que j’ai connu/connais des gens rentrant dans ces deux catégories (PVT, RP), je pense pouvoir vous répondre.

D’abord je crois que la grande question est de savoir pourquoi veut-on venir au Canada finalement ? Est-ce pour tenter une aventure d’un an en ne se prenant pas la tête ou est-ce en vue de s’y établir et de travailler dans son domaine ?
La réponse donnée permet ensuite très facilement d’orienter la personne dans ses choix.

Partir à l’aventure avec un… PVT !

Évidemment si vous cherchez à tenter l’aventure sans prise se tête, il faut demander un PVT. Les délais sont excessivement courts et vous pouvez aller n’importe où au Canada pendant 1 an.
Dans le cas contraire, il faut évidemment une RP.

Un PVT et ensuite une RP ?

Le problème c’est que je croise beaucoup de gens qui demandent un PVT parce que « ça va plus vite » et qui espèrent ensuite faire une demande de RP sur place.
Je vous arrête tout de suite, c’est le mauvais plan. D’abord parce que ce n’est pas parce que vous êtes au Canada que ça ira plus vite, ensuite les demandes de RP fédérales ne concernent qu’une certaine catégorie de métiers et enfin parce que les temps d’attente sont à plus d’un an. Donc vous serez obligé de revenir en France entre temps.

Une JP après un PVT ?

La deuxième solution est de demander un visa de jeune professionnel qui permet de prolonger son PVT de 18 mois. Mauvais plan encore une fois, peu de boites acceptent de faire les démarches. C’est long et pas obligé d’aboutir. Et en plus vous êtes ensuite dans l’obligation de travailler 18 mois pour la boite en question ou vous serez renvoyé du territoire !

Je me souviens avoir discuté avec des PVTistes qui semblaient surpris de mon choix d’avoir demandé une RP plutôt qu’un PVT.
J’ai toujours répondu que comme ça, je n’avais aucune obligation de rentrer. Surtout qu’un an ça passe vite et si vous adorez le Canada et ben tant pis pour vous, retour en France.

La galère du PVT pour obtenir un job qualifié

Et puis pour avoir rencontré des PVTistes qui galéraient pour trouver autre chose que des boulots en call center, je dis non merci. FAITES une demande de RP si vous comptez travailler dans votre branche ! Sinon c’est du suicide. Les boites savent que vous allez repartir l’an prochain, du coup personne ne veut vous embaucher. Même sur des CDD de moins d’un an !
Pour preuve, les agences de placement qui m’appelaient, me demandaient à chaque fois si j’avais un PVT car ils n’en voulaient pas ! A part pour des petits boulots bien évidemment…

Une demande de RP demande certes plus de temps et plus d’argent mais vous êtes ensuite tranquilles pour 5 ans. N’oubliez pas également que chaque province à des conditions particulières pour faire sa demande de RP.

Bon courage 🙂

Mise à jour de 2013 : Vous pouvez lire l’interview de Farah qui a fait un PVT à Toronto en 2012, Olivia, Aymeric (presque Canadien !) ou encore Julien.

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi :

30 Commentaires

  • Répondre Flag 18 février 2011 at 10:03

    Ma cousine et une amie ont fait PVT, permis de travail et RP (et ont bossé dans leurs domaines respectifs) et ça c’est très bien passé. Une autre amie a fait un PVT (et a bossé dans son domaine également) et est repartie en France ravie et sereine, se donnant le temps de décider si elle souhaitait faire un bout de chemin ici ou pas. Ca devrait être finalement le cas et elle a mis deux ans à faire son choix.

    Dans les faits, les délais de traitement de la RP sont plus courts que depuis la France ou ailleurs quand tu es déjà sur place (le cas au Québec en tous cas, je ne m’avancerais pas pour l’Ontario).

    Je pense que l’âge est un critère de décision important. À moins de 25-26 ans, je trouve que ça peut valoir le coup de faire d’abord un PVT, pour être sûr de son choix et ne pas engager des frais pour rien. Autour de 30 ans, je pencherais plus pour une RP directement (mon cas) en ayant éventuellement fait un voyage de reconnaissance avant.

  • Répondre Lisa 18 février 2011 at 10:11

    Alors pour repondre a ton commentaire:

    En quelles annees les personnes que tu cites ont fait un PVT ? Car ce n’etait pas la meme chose il y a 5 ans par exemple.

    Pour l’Ontario, ca prend + d’un an pour avoir sa RP depuis le canada (Blog special Ontario et non Quebec hehe)

    J’ai fait directement une RP et j’ai moins de 25 ans. Pourquoi serait-on plus sur de son choix a 30 et pas a 25 ? Je comprends pas bien la… Pour moi c’est exactement la meme chose.

  • Répondre Programmes Vacances Travail Canada 21 février 2011 at 3:51

    Merci pour article, on y voit plus claire !

    PS : Ton article est sur la page Facebook de la plus grande communauté des PVTistes sur Facebook : http://www.facebook.com/PVTCanada

    A+

    • Répondre Lisa 21 février 2011 at 11:50

      Hey merci pour le “tweet” ! 🙂

  • Répondre Flag 21 février 2011 at 10:42

    Hum, mon amie a fait son PVT il y a longtemps (6 ans je crois) mais ma cousine a fait son PVT en 2009 et a eu sa résidence à la fin de l’année dernière.

    Je ne remets pas en cause ce que tu as pu expliquer. C’est juste que ce n’est pas automatiquement galère de bosser dans sa branche en PVT et c’est une option intéressante pour découvrir facilement un pays.

    C’est certain que si tu es sûre de toi il n’y a pas de raison de perdre ton temps avec un PVT y compris à 20 ans. Je suis totalement d’accord avec toi. Mais si tu hésites, ça fait quand même beaucoup de frais tu ne trouves pas (et je ne parle pas des frais administratifs mais des frais engagés sur place pour t’installer) ? Autour de 30 ans c’est juste que si tu fais d’abord un PVT, tu peux te retrouver à être un peu juste ensuite pour les points liés à l’âge dans le dossier de RP (ça existe toujours ça non les points pour l’âge ?).

    Y-t-il un genre de CSQ en Ontario ou c’est directement les démarches fédérales ?

    • Répondre Lisa 21 février 2011 at 11:54

      Hello !

      Oui je suis d’accord, pas automatiquement galère mais j’avoue que je ne tenterai pas le coup 🙂

      Par contre quand tu parles de frais engagés + importants je ne comprends pas trop pourquoi, car que tu viennes 1 an en PVT ou 1 an en RP par ex, tu vas toujours dépenser de l’argent ! Alors peut-être vas-tu te mettre en coloc certes quand tu es en PVT pour limiter les frais mais je connais aussi des RP qui se sont mis en colloc et qui ont acheté très peu de meubles pour ne pas trop dépenser 🙂 Donc pour moi le problème financier reste à peu près le même. Car dans les deux cas tu peux limiter les frais.

      Les points pour l’âge existent bel et bien pour le CSQ, pour l’Ontario je n’en ai aucune idée. Et tu passes directement par les démarches fédérales dans le cas de l’Ontario 🙂
      Par contre il me semble que tu ne perds pas de points tant que tu as entre 18 et 36 ans. Mais bon je ne connais plus les critères d’âge exact pour l’obtention du CSQ !

  • Répondre Paul 21 février 2011 at 1:41

    Merci beaucoup pour ce post très intéressant.
    Avez vous un ordre d’idée du temps qu’il faut pour avoir sa demande de RP au Québec?

    Merci beaucoup.

  • Répondre Lisa 21 février 2011 at 1:48

    Hello Paul,

    Vous pouvez trouver tout ça dans la catégorie “démarches & visa” juste en haut 🙂

    Sinon je vous dirais qu’en ce moment il faut bien compter 15 à 18 mois. Sauf si vous avez une catégorie de métier qui vous permet d’aller plus vite. Mais à mon avis il faut au grand minimum (même avec la catégorie de métiers en demande) compter 8 mois.

  • Répondre Lectrice 21 février 2011 at 11:49

    Bonjour,
    Je suis d’accord avec l’idée générale de l’article mais je confirme : je suis en PVT et n’ai pas eu de souci pour trouver de boulot dans ma branche, et ma boite est prête à m’aider pour un permis de travail.
    Je n’ai pas investi dans des meubles etc.. pour l’instant car je ne suis pas certaine de rester, mais au-delà d’un an on investit forcément plus je pense. Je suis d’accord avec Flag pour nuancer, car je ne suis pas certaine de rester et donc contente de ne pas avoir trop investi (au départ je pensais peut-être rester plus longtemps). La coloc et la débrouille c’est jouable pour un temps limité et/ou à un certain âge.
    Bonne chance à tous pour vos démarches!

  • Répondre Lisa 22 février 2011 at 8:59

    @Lectrice – Comme quoi, je fais surement des généralités ! Mais j’avoue que vous etes rare sur le marché !

    La semaine dernière encore, j’ai entendu l’histoire d’une PVTistes qui est rentrée la queue entre les jambes après 4 mois à Toronto. Pareil pour un RP qui était sur Montréal.

    Dans les deux cas, il faut toujours bien faire attention.

    Merci pour votre témoignagne !

    PS: pourquoi souhaitiez-vous rester + longtemps à l’origine et finalement vous avez changé d’avis ?

  • Répondre Lectrice 22 février 2011 at 10:13

    C’est certain que tout est plus facile avec un visa RP, plus facile de trouver du boulot et beaucoup plus avantageux en général dans la vie de tous les jours (genre frais médicaux).
    Je voulais simplement nuancer avec mon témoignage qui montre que ce n’est pas impossible, même si pas évident. Après ce n’est pas ma première expérience à l’étranger et je pense qu’il n’y a pas de formule miracle, c’est très subjectif et personnel, et dans tous les cas on prend des risques.
    Je ne suis pas certaine de rester car je suis finalement déçue par la vie à Toronto, je trouve que la vie en Amérique du nord (du moins les villes modèle américain comme Toronto) est quand même assez spéciale et ce n’est pas celle dont je rêve personnellement. Même niveau boulot, tout tourne autour du business ici et pourtant je ne les trouve pas très énervés ni efficaces au boulot.

  • Répondre Lisa 23 février 2011 at 9:17

    @Lectrice – J’avoue que la mentalité Nord Américaine est spéciale, moi j’aime beaucoup perso ! Meme si je trouve qu’au Canada on ressent moins ce cote business à fond qu’aux USA. (Et puis en France, ca dépend ou tu bosses aussi, moi c’etait souvent business aussi)
    Mais je suis à 110 % d’accord, les canadiens sont pas super efficaces !

  • Répondre Camille 1 mars 2011 at 1:45

    Tout a fait d’accord avec toi L.
    Pour la RP, il faut juste s’armer de patience. À part ça, rien de bien méchant ! Les démarches administratives provoquent souvent des barrières psy (j’ai moi-même mis plus d’un an à me décider). Mais comme dit Lectrice, avec une RP, c’est plus facile d’accéder à des postes (intéressants). Après tout, c’est bien normal, une entreprise sait qu’un PVtiste restera 1 an, donc pourquoi le former ?
    Et pour l’efficacité, je suis bien d’accord avec Lectrice! L’organisation en milieu de travail (management) n’est pas à la hauteur du Business Spirit! (Un paradoxe ?)

    C.

  • Répondre Linou 15 avril 2011 at 12:07

    Salut!
    Comment fais-tu pour faire une demande de RP ? Je la vois dans des catégories comme le parrainage ou travailleur qualifié ou expérience canadienne, mais si tu n’appartiens pas à une de ces catégories, comment fais-tu ?

    Merci 🙂

  • Répondre Lisa 15 avril 2011 at 5:52

    @Linou: Salut Linou !

    En effet chaque province a des critères différents. En Ontario il faut effectivement que tu rentres dans certaines cases. Je ne saurais pas t’en dire davantage car nous voulions nous installer au Québec et étions donc en processus de CSQ à l’époque. Nous avons finalement choisi de nous installer en Ontario à mi chemin de la procédure !

    Bon courage dans tes démarches 🙂

  • Répondre abdou 6 août 2011 at 1:36

    de ma parte, je souhaite juste faire une thèse de doctorat et par la suite RP à Ontario (Toronto) pour la rentré prochain, que me conseillez vous?
    merci bien, Enjoy

    • Répondre Lisa 6 août 2011 at 1:46

      Si vous souhaitez faire une thèse, il faut déjà que vous trouviez une école doctorale à Toronto. Ensuite, vous obtiendrez un visa de travail pour généralement 3 ans renouvelable.

      Bon courage.

  • Répondre abdou 6 août 2011 at 2:00

    ce visa, nous donne t il droit à une RP par la suite?, parce que j’ai lu que au bout de sa 1 année on faire une demande de RP!!
    les thèses la bas sont rémunérées comme ici en france?
    merci

  • Répondre Lisa 6 août 2011 at 2:04

    Abdou,

    Je te conseille ce blog: http://canadianexp.blogspot.com/

    Emilie fait une thèse à UofT (University of Toronto), envoie lui un petit mail elle pourra beaucoup mieux te renseigner que moi.
    Je sais que les thèses sont beaucoup plus rémunérées au Canada mais encore faut-il t’arranger avec ton directeur doctoral.

  • Répondre abdou 6 août 2011 at 10:14

    ah Ok , c’est bon ;), j’ai trouvé , le blog que vous m’avez laissé
    je trouve pas les mots pour vous remercier de l’importance que vous avez apporté à mes questions, thankkkkk’sssss

    Enjoy

  • Répondre Lisa 7 août 2011 at 1:36

    @abdou: A ton service 🙂

  • Répondre Thierry 29 novembre 2011 at 7:14

    Salut Lisa,

    J’aimerais apporter une petite précision (qui a son importance) : le visa de résident permanent est valable à vie. C’est la carte de RP qui n’est valable que 5 ans.

  • Répondre Lisa 29 novembre 2011 at 10:14

    @Thierry JOFFRE: Ah bon ! Mais quand on part du Canada, on ne peut plus revenir non si on dépasse la date limite de la carte RP ?

    Non parce que tout le monde veut prendre sa citoyenneté de peur de perdre sa RP s’ils décident de rentrer en France…

  • Répondre Thierry 30 novembre 2011 at 6:54

    Si je me souviens bien, il faut être sur le territoire canadien 3 années sur une période de 5 ans, pour ne pas perdre le statut de résident permanent.

  • Répondre Aurelie 27 janvier 2012 at 5:14

    Hello tout le monde!
    Juste une petite precision pour ne pas vous effrayer si vous etes en PVT et lisez ces commentaires, comme ce fut notre cas il y a quelques mois…
    Il y a beaucoup de vrai dans tout ca, mais tout est possible!
    Pour preuve, je suis actuellement en PVT et sales manager au siege canadien d’une des plus grandes chaines hotelieres haut de gamme du monde. J’ai un contrat jusqu’a la fin de mon PVT et un autre deja signe par mon employeur, conditionnel a mon obtention du visa Jeunes Pro, qui court donc jusqu’a fevrier 2014.
    Une chose a bien comprendre par contre, et qui est le cas quel que soit le visa, il ne faut pas avoir peur de reprendre ‘tout depuis le debut’: le job de call center/serveur/receptionniste est quasi obligatoire dans un premier temps, meme si tout le monde connait qq personnes qui ont directement obtenu ce qu’elles voulaient. Pour ma part, apres un master en Management spe luxe et 3 ans d’experience de sales manager dans l’hotellerie de luxe, j’ai du recommencer par 2 mois de reception et 1 mois d’assistanat commercial avant qu’une autre entreprise me fasse confiance. Par contre, tout va tres tres vite. Rien a voir avec la France, ou vous seriez tout de suite catalogue et reduit a votre dernier ‘petit job’. Ce petit job ne dure que qq mois et vaut vraiment la peine. N’ayez pas peur de ‘redescendre’, ca permet aussi de montrer votre motivation et votre humilite. Surtout en tant que francais(e) avec notre pretention legendaire, ca fait toujours du bien a nos CV !!
    Les premiers temps sont loin d’etre faciles, il faut en etre conscient, meme en couple, il y a des moments de doute, beaucoup de frais… Mais le cote professionnel, les salaires, le cout de la vie, l’introspection, les decouvertes et les rencontres valent tellement plus que ca!

  • Répondre Shanie64 4 février 2012 at 3:23

    Moi je dois avouer que je suis un peu perdue … Lisa, tu es donc passée par le CSQ pour avoir ta RP? Cela n’a pas posé de soucis quand tu as envoyé ton fédéral vu que tu as changé de destination entre temps? Il parait que c’est plus facile de passer par l’étape CSQ pour avoir la RP mais quand on sait d’avance qu’on veut s’installer en Ontario on doit passer le fédéral uniquement. Existe t’il des témoignages de personnes installées en Ontario qui ne sont PAS passé par la case CSQ ça serait intéressant!
    Merci d’avance!

  • Répondre Lisa 4 février 2012 at 7:28

    @Shanie64: Salut Shanie64,

    Oui c’est bien le cas ! Tu peux retrouver un récit de notre immigration au tout début du blog. Et non ça ne pose pas de problèmes.

    Tu as le témoignage de Raphaëlle qui n’est pas venue via le CSQ mais qui a un permis de travail. Note que pour immigrer en Ontario en passant par le fédéral il te faut d’abord trouver un travail en Ontario. Ensuite tu peux faire les démarches.

    C’est ce que font certains PVTites qui réussissent à se faire sponsoriser par leur entreprise ici. Si tu ne peux pas, tu n’as pas d’autre choix que de rentrer !

    Bon courage 🙂

  • Répondre (Interview) Français ayant vécu à Montréal et à Toronto | French With Benefits 17 juin 2012 at 6:39

    […] dû ou voulu en faire autant. Je conseille à tous les Francais de rester patiemment en France et attendre leur RP avant de venir au canada, car sinon une fois ici…c’est le cauchemar administratif.Et […]

  • Répondre (Bilan) P!tain 2 ans | French With Benefits 21 octobre 2012 at 6:31

    […] J’ai encore du mal à comprendre pourquoi les gens s’entêtent… Surtout avec un PVT ! Ne venez PAS pour rester toujours ici si vous avez un PVT !!! Ca parait logique non ??!!! Mais […]

  • Répondre Changer de carrière au Canada à Toronto 22 juillet 2013 at 10:05

    […] J’ai donc décidé de démissionner de mon poste en France et de partir dès mon visa de RP en poche, convaincu que je pourrais trouver un job assez rapidement une fois sur […]

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.