Bilan

(Bilan) Calgary – 1 an !


Hein ? Quoi ? Cela fait déjà 1 an qu’on est revenus ?

Non je plaisante. Il s’est passé beaucoup de choses ces 12 derniers mois alors autant vous en parler tout de suite 😉

Le retour au « bercail »

Oh oui, je sais, j’en ai déjà parlé plusieurs fois de ce retour au Canada. Eh non ! Je n’allais pas dire en France 😉 Je pense que j’en ai déjà assez parlé lors du bilan retour des 9 mois et lors de l’anniversaire du blog.
Quand je parle du bercail c’est bel et bien au Canada que je fais allusion. Après tout, une bonne partie de ma vie d’adulte s’est passée au Canada. en fait, si on additionne toutes les années (et en retirant les 9 mois en France), nous avons passé 4 ans pile au Canada.

Je ne sais pas, d’un côté ça parait pas grand chose et d’un autre, c’est quand même énorme !

Comme j’oublie un peu de quoi je vous ai parlé (à raison d’un article écrit par semaine, parfois très à l’avance, j’oublie un peu ce que je raconte de temps en temps :p) en général, je vais de nouveau faire un rapide tour en arrière pour vous parler de Calgary. Et surtout, comment on en est arrivés à déménager dans les rocheuses.

En gros, j’ai postulé dès le mois de février 2014 à plusieurs postes au Canada. A l’époque, il y en avait pas mal et étrangement, surtout à Calgary. Je vous dis ça parce que depuis, je peux me brosser pour en trouver un autre tout comme la vaste majorité des Calgariens (et surtout mes collègues) ! Bonjour la récession.

J’ai passé plusieurs entretiens pour des postes par Skype (pour lesquels je n’ai évidemment jamais eu de réponses. Bonjour le Canada), sans parler de la très grosse boite (genre connue pour être un employeur de choix au Canada et tout le tralala) qui m’a carrément mis un plan, sans me prévenir le jour même pour finalement obtenir un poste pour une boite à laquelle je n’avais jamais pensé. J’étais quasi sure qu’ils ne me répondraient jamais. Eh bien si. Même que j’ai eu le poste ! Ils étaient tellement cool qu’ils n’ont même pas bronché quand je leur ai annoncé que je devais repartir en Europe 2 semaines après mon arrivée parce que j’avais prévu des vacances depuis des lustres.

yes

Alors forcément, ça donnait envie de repartir !

Quand je suis revenue à Calgary, tout était très bizarre. C’était un peu comme si je revenais en Amérique du Nord après une pause de 5 ans. Sans dec. Le retour en France m’avait paru plus facile à « digérer » disons. Après tout, c’était le pays où j’étais née et je me souvenais très bien de ce que c’était de vivre en France. Enfin – à Paris.

Calgary, je ne connaissais rien de cette ville. Mais je connaissais tout le reste ! Les banques, les supermarchés, le credit score, la location de maison etc. C’était comme revenir après une longue parenthèse de… 9 mois seulement !
En fait, ça m’a fait exactement le même effet que quand je suis allée à Montréal pour la première fois en 2009. Ca faisait 13 ans que je n’étais pas retournée en Amérique du Nord et surtout c’était la toute première fois que j’allais au Canada! C’était un moment magique. Unique. C’est difficile à expliquer. J’avais l’impression que tout ce que j’aimais et dont j’avais rêvé était là, devant mes yeux. Et quand on est en plus dans les démarches d’obtention d’une Résidence permanente, on sait que ce rêve est à portée de main.

Voilà ! C’était plus ou moins ma tête.

J’ai démarré mon boulot 2 jours plus tard et là ça a été la révélation quand je me suis retrouvée dans le mall. Oui. J’étais tellement contente de pouvoir de nouveau avoir tout ce que je voulais manger à portée de main ! Nachos, chinois, thaï, jap, salade bar… You name it! comme ils disent ici. En plus ce fut sûrement la seule fois où ma collègue a bien voulu se bouger le cul pour déjeuner avec moi et par la même occasion me montrer toute la ville. Quand j’y pense hein ! Elle avait a priori peur que je foute le camp dès que je me serai aperçue que Calgary n’avait rien à voir avec Paris.

Lol.

Après ça, tout a été très vite. Appart, job pour Mister et…

Maison !

Nous avons acheté notre maison début février 2015 après seulement… 2 semaines de recherche ! Si bien qu’on a même cru qu’on ne s’en sortirait jamais avec notre propriétaire actuel puisqu’on avait signé un bail de 12 mois. Et autant vous dire que c’est le roi des radins. Au final on a dû payer et un prêt immo et un loyer pendant 1 mois et demi (trop sympa, il nous a fait cadeau des 15 derniers jours !). Le pied. Mais enfin, « what can you do? » comme diraient les Canadiens. Ben comme un Canadien, rien.

Ca vous montre aussi notre état d’esprit actuel et différent de l’époque Toronto. (Il y a quasi 2 ans, je le rappelle) Il est aussi probable que nous ayons fort mûri depuis nos premiers pas canadiens en 2010. Nous approchons maintenant de la trentaine et les priorités sont différentes.

Citoyenneté ?

Ah cette fameuse question… Mais si, vous vous souvenez ? Ca a été un épineux problème pour moi pendant longtemps. En fait, durant ma période Toronto. Je refusais de me prêter au jeu de la citoyenneté juste parce que j’étais en droit de la demander. Ca me paraissait être un raisonnement débile. Surtout qu’à l’époque, je n’avais pas prévu de rester et que j’étais en plus rentrée ! A l’époque, souvenez-vous, j’avais fait une croix sur le Canada.
Et puis il s’est passé quelque chose d’étrange. Quelque chose que je n’avais pas prévu. Comme si le Canada me rappelait à lui. Comme s’il me murmurait à l’oreille « pff ! Tu vois, maintenant je te manque pauvre cloche ! ». Quand une copine et ancienne collègue m’a écrit un jour sur mon mur Facebook « je suis sûre que ça te manque le Canada », c’était hyper dur à avouer. Vous imaginez, moi qui ne me voyais jamais revenir !

Et puis ça fait du chemin dans ma tête. Quand j’ai vu mes collègues si contents de me voir débarquer et la plupart penser que j’étais ici depuis 10 ans. Oui, laissez moi vous dire que pour un Canadien lambda quand vous parlez bien anglais, ça signifie que vous êtes forcément là depuis 10 ans. Parce que c’est bien connu, quand un étranger vient vivre au Canada, il ne sait forcément pas parler un seul mot d’anglais. (Oui bon d’accord, y en a. Je ne préfère pas m’étendre là-dessus !)
Si bien que certains collègues pensaient même que j’étais canadienne, du Québec. Oui je n’ai quand même pas encore pris l’accent albertain ou torontois hein. J’y travaille mais enfin, ça risque de prendre encore un peu de temps. (Je ne fais déjà aucune différence entre les accents canadiens. Il parait que c’est SUPER, MEGA facile à voir d’après mes collègues – tous – canadiens)

Après moult réflexions (en fait pas tant que ça), j’ai décidé de me lancer dans le dossier de la citoyenneté canadienne. De l’eau a coulé sous les ponts, j’ai changé mes priorités et le Canada en fait partie. Peut-être que c’est grâce à Calgary finalement, grâce à mes collègues qui m’ont dit que de toute façon j’étais canadienne maintenant ou grâce au pays qui ne m’a jamais fait sentir étrangère. Bref tout plein de choses qui ont fait qu’en octobre 2014, j’ai envoyé mon dossier et attends patiemment depuis. (Logiquement je devrais prêter serment d’ici 6 mois, on verra bien)

La vie est pleine de surprises quand même. Mais cette vie canadienne, je crois que je ne l’échangerai pour rien au monde. (Oh qu’elle est cucul cette dernière phrase ! Bientôt des hordes de Bisounours vont venir frapper à ma porte !)

 

Articles précédents Article suivant

You Might Also Like

16 Commentaires

  • Répondre AdA 14 juin 2015 at 8:43

    J’aime bien vos articles, et celui-ci ne fait pas exception, et je les lis toujours sans exception.
    Mais puis je me permettre un conseil ? Eliminez les GIF, c’est horripilant, et surtout ça gêne vraiment la lecture. Heureusement que votre article m’intéressait vraiment, sinon j’aurais abandonné au premier tiers !

    • Répondre Lisa 14 juin 2015 at 10:46

      Merci Ada pour votre assiduité. Mais si je puis me permettre, lisez-vous sur mobile, tablette ou ordinateur ? En fait j’ai refait un test et je ne trouve pas que ça gène la lecture. Je faisais pareil avant mais avec des images simples. Type https://frenchwithbenefits.fr/blog/bilan-retour-9-mois/. Est-ce que cela vous dérange pareil ou est-ce que c’est vraiment le format gif qui pose problème ?

      Est-ce que les autres lecteurs peuvent également me donner leur avis histoire que j’arrête si ça gonfle tout le monde ? 🙂

      Merci beaucoup !!

      • Répondre AdA 14 juin 2015 at 4:32

        Je lis sur ordinateur. Peut-être je suis la seule à être vraiment gênée, mais un truc qui bouge pendant que j’essaie de lire, j’ai beaucoup de mal, c’est tout ! 😉

        • Répondre Lisa 14 juin 2015 at 4:33

          Non tu as tout à fait raison de me le dire ! Pour un prochain article je vais réduire les gifs et mettre des images normales a la place et tu me diras si ça te semble mieux :-).

          Merci d’être passée !

          • Dr. CaSo 11 juillet 2015 at 12:03

            Coucou c’est moi 😀 Alors pour les gifs, comme j’ai un vieil ordinateur, après 2 minutes de lecture, l’ordi commence à surchauffer à cause des gifs. Sinon, les petits gifs ne me dérangent pas vraiment.

            Quant aux surprises de la vie, hah, je connais ça! Qui aurait pu prédire que j’allais un jour vivre en Alberta… et y rester (déjà!?) six ans? La vie est rigolote parfois 🙂 En tous les cas, ça m’a fait super plaisir de te rencontrer hier!!!

          • Lisa 11 juillet 2015 at 12:24

            A priori, une majorité de lecteurs a dit qu’ils n’aimaient pas les gifs donc je vais juste en mettre 1 ou 2 par article 😀 Enfin, pas que j’en mettais sur tous les articles mais surtout sur les longs !

            Yes très sympa de t’avoir vue aussi après 5 ans haha ! Et impressionnée par le nombre de Skinny Fries 😉

          • Seb 24 juillet 2015 at 9:56

            Moi j’aime les gifs, surtout celui de Robin

          • Lisa 24 juillet 2015 at 10:21

            Haha merci c’est gentil mais a priori il y avait plus de contre que de pour donc les gifs reviendront avec parcimonie 😉

  • Répondre MarinE 14 juin 2015 at 1:18

    moi au contraire j’adore les gifs. Ils mettent en image l’etat d’esprit de Lisa a l’ecriture.
    Franchement ca rehausse le plaisir de lite les articles, ca les rend + vivants.

    Concernant le bilan, j’aurais presque l’impression que tu me rejoins dans le bateau des calgary lovers 🙂 vie simple, mais cool.

    • Répondre Lisa 14 juin 2015 at 1:20

      Merci c’est gentil ! Oui Calgary lover faut croire héhéhéhé.

  • Répondre coraline 15 juin 2015 at 9:03

    salut

    c’est vrai que les images qui bougent détourne les yeux et c’est gênant, mais j’adore tes articles.
    nous ça nous a prit un an pour la citoyenneté.
    on (moi,mon mari et mes 3 enfants) vient d’arriver en Alberta, entre Calgary et Edmonton et on adore !!!! avant on a passé 6 ans au Québec à plusieurs place. notre immigration a été tout remplie d’aventure mais on recommencerait sans hésiter.
    on pense venir faire un tour à Calgary dans pas long.

    • Répondre Lisa 15 juin 2015 at 9:49

      Merci ! Je vais donc rester sur de simples images 🙂

      • Répondre Nancy 15 juin 2015 at 1:41

        Oui, please retires les stp! J’adore tes articles je check ton site tous les lundis matins esperant qu un nouvel artivle a ete publie!
        D’ailleurs, j’avais une question, je te suits depuis le debut et ca m’etonne que tu es deja pu demander la citoyennete!

        • Répondre Lisa 15 juin 2015 at 2:11

          Je ne crois pas en avoir d’autres de prévu donc c’est parfait 😀 pour la citoyenneté Ben je suis la depuis 4 ans tu sais et il faut 3 ans pour la demander 🙂 en tout cas jusqu’à la semaine dernière il fallait 3 ans. Maintenant c’est 4. Je suis arrivée en 2010 donc techniquement ça fait même 5 ans.

  • Répondre Chris 20 août 2015 at 4:37

    Salut ,
    Je trouve tes articles super à lire et n’enlève surtout pas les gif , ça donne de la vie aux articles.
    Je m’interogeais aussi sur Calgary .. mais je trouve ça marrant parcque juste avant je lisais ton articles bilan toronto où je me suis dis aie , elle ne reviendra plus et là … retournement de situation. . . Pleins de surprises …

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.